Pour la Catholic League, la “synthèse Obama” montre la duplicité du Président

Download PDF

Sitôt connue la “synthèse Obama”, Bill Donohue, président de la Catholic League, a fait paraître ce communiqué laconique et définitif (22 février).

« À chaque fois qu’on interroge les porte-parole du président Obama sur le projet de loi de la santé du Sénat qui autorise le financement fédéral de l’avortement, ils répliquent
qu’aucun des projets de loi avancés n’est celui du Président. De plus, le Président, disent-ils, ne signera jamais une loi réformant le système de santé qui financerait l’avortement.
L’affaire est désormais réglée, une fois pour toutes. La proposition personnelle du président Obama
[la “synthèse Obama”] qui modifie certains détails du projet de loi du Sénat,
vient d’être publiée. Selon
Newsweek, “le Président n’a pratiqué aucune modification  aux phrases controversées concernant l’avortement, contenues dans le projet de loi du
Sénat.”
Même s’il est vrai que le camp pro-avortement ne sera pas satisfait par le Président qui n’a pas effacé quelques restrictions que ce camp déplore, le fait demeure que le président Obama
aurait
pu adopter les phrases pro-vie contenues dans le projet de loi de la Chambre
[l’amendement Suppak]. Qu’il ne l’ait pas fait est ce qui importe le plus. »