Les évêques américains pressent Obama d’accorder le « Temporary Protected Status » à Haïti

Download PDF

Dans une lettre adressée hier, 15 janvier, à Obama au nom de l’épiscopat américain, le cardinal Francis George, archevêque de Chicago et président de la United States Conference
of Catholic Bishops
(USCCB), presse de chef de l’exécutif d’accorder sans délai à Haïti le statut de protection temporaire (Temporary Protected Status, TPS). « Il est
évident, écrit le président de l’USCCB, que Haïti mérite l’octroi immédiat du TPS après avoir subi les dévastation du tremblement de terre de magnitude 7.o le 12 janvier dernier, l’un des pires
de toute l’histoire de Haïti (…) L’octroi du TPS permet aux nationaux d’un pays vivant aux États-Unis d’y résider légalement, les autorise à y travailler et se fonde sur le constat qu’un conflit
armé, une agitation politique, un désastre écologique ou quelque autre situation extraordinaire et temporaire existent dans une nation et que le retour des nationaux contribueraient à agraver
cette nation et pourrait leur être préjudiciable (…) M. le Président, à tous égards les conditions qui prévalent à Haïti relèvent des dispositions légales pour l’octroi du TPS (…) Pour le dire
avec douceur, le tremblement de terre a causé un “bouleversement substantiel”
1 des conditions de vie et Haïti est de toute évidence “incapable de gérer de manière
appropriée”
1 le retour de ses citoyens de l’étranger, comme l’exige le règlement du TPS (…) Couvrir du manteau protecteur Haïti qui se débat, n’est pas seulement convenable :
c’est un pas juste, de compassion et concret que les États-Unis peuvent faire pour adoucir les souffrances du peuple haïtien (…) Nous vous pressons d’accorder le TPS à Haïti le plus vite
possible. »

Il faut signaler que le gouvernement américain avait suspendu dès le 13 janvier toute expulsion d’immigrés haïtiens illégaux (entrés sans visa ou dont le visa avait expiré).
L’immigration haïtienne aux États-Unis est constante et massive : elle a d’ailleurs commencé sitôt l’indépendance de Haïti… Les chiffres américains sur l’immigration haïtienne sont fantaisistes
et improbables… Les estimations officielles pour les immigrants haïtiens légaux oscillent entre 330 000 et 700 000 personnes… Des estimations non officielles mais beaucoup plus crédibles – tirées
de la communauté haïtienne elle-même – donnent une fourchette située entre 850 000 et un peu plus d’un million d’individus. Rien qu’à New York où la population haïtienne est officiellement
estimée à 156 000 personnes, ont sait très bien qu’elle dépasse les 400 000 ! La population d’Haïti étant d’environ 10 millions d’habitants, il n’est pas hasardé de soutenir que 10 % des Haïtiens
vivent aux États-Unis, mais la moitié sans doute sont des “clandestins”. L’octroi du TPS pourrait avoir comme “effet collatéral” de mieux connaître le nombre exact de Haïtiens résidant aux
États-Unis.

1. Ce sont des expressions qui figurent dans le texte officiel instituant le TPS.