Résistance de l’épiscopat US au pape François…

Download PDF

Il y a des “signes des temps” utiles à constater et à signaler. Voici quelques extraits du Wall Street Journal du 14 novembre, signalant un événement survenu au cours de l’assemblée générale d’automne de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (United States Conference of Catholic Bishops-USCCB).

« La Conférence des évêques catholiques des États-Unis en élisant un archevêque conservateur à un poste clé, a manifesté la résistance de la hiérarchie catholique des États-Unis à la vision du pape François pour l’Église […] L’archevêque Joseph Naumann de Kansas City, a été élu président de la Commission sur les Activités pro-vie, et a battu dans cette élection, par 96 contre 82, le cardinal Blaise Cupich [archevêque] de Chicago, qui est considéré comme un progressiste et un proche allié du pape […] Ce vote a rompu avec une tradition de longue date qui voulait qu’une telle fonction soit occupée par un cardinal – inhabituel manque de déférence dans un corps qui a une haute considération pour le sens du rang –, et il suggère que les dirigeants catholiques des États-Unis demeurent en grande partie résistants aux changements que le pape François tente d’apporter dans l’Église […] “Il est clair que depuis 2013, la majorité d’entre eux [les évêques] considère que le message du pontificat de François, particulièrement sur la vie et le mariage, n’est pas adapté à l’Église catholique aux États-Unis”, a déclaré sur Twitter Massimo Faggioli, un théologien de [l’Université catholique] Villanova [Pennsylvanie] ».

Sur le cardinal Blaise Cupich, voyez ici, ici et

35 comments

  1. Courivaud

    Si ce pape “ne revient pas à lui” pour confirmer ses frères dans la foi (et Jésus-Christ s’est exprimé aujourd’hui par la voix de 4 cardinaux courageux, auteurs des “Dubia” et de catholiques courageux “sans grade”, auteurs de la “Correctio Filialis”), il faudra songer à le déposer…..et peut-être, sans passer par les cardinaux, car décidément, leur attitude “majoritaire” est lamentable.

    Mais pour être baptisé, il n’y a pas besoin d’être cardinal. Dans “l’état de nécessité” où nous sommes, il faudra bien que des catholiques “sans grade”, soucieux de l’avenir des nouvelles générations et prenant au sérieux les promesses et les avertissements du Christ, exercent pleinement leur “sacerdoce universel” pour sauver l’Eglise “terrestre” (on aurait envie de dire : merci Calvin !).

    • Rébécca

      Si je puis me permettre : Le Pape François ne “reviendra ” pas “à Lui” … il appartient au Christ depuis longtemps … par Lui, avec Lui et en Lui !
      Les lois de l’Eglise n’ont pas changé … oh non !
      Mais le voile, qui couvrait l’Eglise notre mère, laisse enfin paraître aux yeux de tous, le cœur battant de sa maternité bienveillante, au point que chaque homme, femme, réalise sa petitesse et se tourne (à condition d’accepter cet état de pauvre pêcheur ) vers son rédempteur … la sainte Trinité !
      Car Dieu seul sauve … même l’Eglise “terrestre” !

      • Courivaud

        C’est sûr, avec vous, c’est un peu comme dans l’épitre de saint Jacques : votre frère en humanité, surtout s’il est chrétien est en souffrance et il suffira de dire une dizaine de chapelet pour lui.

        • Rébécca

          Vous avez en partie raison … je ferait mieux d’aller rencontrer “la veuve et l’orphelin” que de m’obstiner à partager sur ce blog la foi que j’ai reçue .

      • Hervé

        Les lois de l’Eglise n’ont pas changé … oh non !
        Exacte Rébécca, et ces lois justement affirment qu’un souverain Pontife qui serait hérétique et de façon publique perd toute juridiction ipso facto sans aucune déclaration mais pas simple fait !..

  2. alain blaise

    A Mr ou mme Courivaud, “l’esprit du prince de la puissance de l’air ( c’est-à-dire Satan ) qui agit dans les fils de la rébellion” ( Ephésiens 2, 2 ) , cet esprit démoniaque qui a agi de façon effroyablement efficace en Calvin, que vous faites bien de remercier, en Luther et en tous les hérétiques est à l’oeuvre . JESUS-CHRIST ne verrait-il pas qui est assis dans la chaire de Pierre ? En quel endroit des Ecritures a-t-il dit aux chrétiens de faire comme Coré ? Les Ecritures ne condamnent-elles pas ceux qui ” s’égarent par la révolte de Coré” ( épître de Jude verset 11 ) ?
    “…dans l’état de nécessité où vous êtes…” !!! Esprit trompeur , faux prophète ( Jérémie 14, 14 ) . L’Esprit-Saint ne nous a-t-il pas dit à l’avance que les derniers temps seraient difficiles marquées par l’apparition de doctrines démoniaques ( 1Timothée 4, 1- 2 ) ? Pourquoi se troubler, ne faut-il pas que l’apostasie soit arrivée auparavant ( 2 Thessaloniciens 2 , 1 – 3 ) ? Au lieu ” donc de veiller et de prier en tout temps” ( Luc 21, 36 ) vous voulez ajouter à la confusion, sentant venir votre heure et la puissance des ténèbres ( Luc 22, 53 ) pour séduire “les catholiques sans grade” ( Matthieu 24, 11 ) comme jadis certains séduisirent les sans-culottes. Vraiment, cette influence qui vous fait penser de telles choses ne vient pas du Maître et Seigneur de Simon-Pierre ( Galates 5, 8 )…

    • Hervé Soulié

      Félicitations pour votre culture biblique, mais vous ne pouvez pas ignorer cependant qu’il y a depuis l’élection de Bergoglio un problème grandissant.
      Un problème, une difficulté, une souffrance pour beaucoup.
      La défiance est largement partagée par des prêtres et des évêques qui se taisent mais sont intérieurement consternés.
      Le fond de l’affaire n’est-il pas que le chef de l’Eglise catholique est en fait un protestant ?

      • Rébécca

        La souffrance que vous ressentez… nous ressentons, n’est autre que le combat spirituel (entre notre condition de pêcheur et notre appel à la sainteté) nécessaire pour notre rédemption !
        Ne confondons pas : L’appel pressant de faire confiance à Dieu et la défiance envers notre humanité !

          • Rébécca

            Tout se construit au contraire ….de l’intérieur !
            Le Seigneur commence toujours par appauvrir à l’extrême celui qu’Il veut habiter … c’est valable aussi pour l’Eglise .
            La transformation se fait dans les cœurs “Il est au milieu de nous” .
            Arrêtons de regarder les évènements de l’extérieur comme des observateurs, commençons à “garder tous ces événements les méditant dans notre cœur ” comme la sainte Vierge .
            Dieu seul sauve ! Jésus Christ Lui même est la Pierre Angulaire de chacun de nous …de notre famille, de notre communauté… de l’Eglise !
            Rappelons nous que l’Eglise est avant tout (et sera après tout) le Peuple de Dieu dont le Christ est la tête !

      • alain blaise

        A Hervé S., je note plutôt la communion de pensée entre vous et moi et je m’en réjouis… le problème n’a pas surgi avec l’élection de Bergoglio, il remonte plutôt à l’élection de Roncalli et est depuis grandissant. Je suis parfaitement d’accord avec vous, vous avez traduit plus clairement ce sur quoi je veux attirer l’attention : “le fond de l’affaire” est que tous ceux qui depuis Roncalli occupent la chaire de Pierre, sont , oui, des protestants. Douloureux de le constater et de le dire. Bergoglio est certes luthérien cependant à un moindre degré que Wojtila , le plus luthérien de tous étant Ratzinger. Ses propres écrits le montrent sans conteste. A l’âge de 35 ans, en 1962, à la veille du Concile Vatican 2, il publie un ouvrage intitulé “Frères dans le Christ” somme d’hérésies formant un vibrant plaidoyer pour le protestantisme et Luther. Toutes ses abominations furent ensuite adoptées au Concile Vatican 2 dont il fut l’un des “experts” aux côtés d’un des luthériens clairement affiché qu’était leur maître à tous Yves Congar celui-là qui jeta son dévolu sur le jeune archevêque de Cracovie . Relisez les différentes allocutions de Ratzinger à Cologne en 2005 et lors de sa visite à Erfurt et sur les différents lieux où vécut l’hérésiarque Luther.
        <> ( Nombres 26, 10 -11 Vulgate ).
        De même, il y a tapis dans l’Eglise beaucoup de fils de Luther dont l’esprit impur demeure très fécond. Le pasteur protestant Roger Schultz un des fondateurs de la communauté de Taizé reçut la bénédiction de tous les papes issus du Concile Vatican 2 pour faire des <> ( Osée 5, 7 et Jean 8,41 ).
        Alors que faire ? Notre Seigneur JESUS-CHRIST a dit: <> ( Matthieu 23, 1- 3 ). “N’agissez pas selon leurs oeuvres” : n’est-ce pas là une recommandation du Sauveur à ceux qui ont “éprouvé les menteurs qui se disent apôtres- ou pape et évêques – et qui ne le sont pas” ( Apocalypse 2,2 ) à résister et combattre non selon la chair mais avec des armes spirituelles puissantes ( 2 Corinthiens 10, 3-4 et Ephésiens 6, 10-20 )?
        A contrario , tous les derniers papes d’avant Vatican 2 c’est-à-dire PIE 12, PIE 11, BENOIT 15, PIE 10, LEON 13, PIE 9 , GREGOIRE 16 , notamment par leurs encycliques inspirés par l’Esprit-Saint nous ont prévenus de l’imminence de l’apostasie qui s’est présenté à nous sous le nom de modernisme. Plus que jamais l’encyclique Pascendi dominici gregis est d’actualité.

        • Hervé Soulié

          Parfaite analyse à laquelle je souscris entièrement.
          Soyons peut-être un peu indulgents avec Jean-Paul II et surtout Benoît XVI, qui, les années aidant, semblent être un peu revenus de leur enthousiasme juvénile.

        • Courivaud

          Point barre, dixit Rascal “aka” Bruno Anel, diacre de l’évêché de Xxxxxx
          Et comme toujours, il ne motive pas ses affirmations.
          Encore heureux qu’il ne les a pas trouvées dans le catéchisme de saint Pie X (je sais qu’il va aimer cette référence) lequel soit-dit en passant n’est toujours pas caduc.

  3. Moi

    @alain Blaise : si c’est l’esprit démoniaque qui a agit en Luther, pourquoi l’actuel évêque de Rome nous le présente-t-il presque comme un Saint et a-t-il fait emettte un timbre à l’effigie de cet hérétique et placer une statue de lui au Vatican ?

    • alain blaise

      @ Moi : parce qu’il est en vérité fils de Luther comme tant d’autres avec lui.
      N’oubliez jamais ceci : <> ( 2 Corinthiens 11, 13 – 15 bible Louis Segond ).
      Et encore : <> ( 2 Thessaloniciens 2, 3 – 4 ).
      Notre maître et Seigneur nous enseigne d’éprouver, à la lumière de sa Parole ( Ecritures), du Magistère éternel de l’Eglise et de sa Tradition, ceux qui se disent apôtres pour savoir s’ils sont de vrais apôtres ou des menteurs (Apocalypse 2, 2 ) car il s’est glissé dans l’Eglise beaucoup d’impies… ( Epître de Jude versets 3 et 4)…fraternellement

  4. Courivaud

    Oh, là là ! Vous écrivez comme un Baptiste,,,,,,
    Vous ne pourriez pas exprimer plus simplement votre pensée PERSONNELLE ? J’aimerrais savoir (et surtout les lecteurs) si vous partagez mon point de vue.

  5. jpm

    Oui c’est la crise ! La crise au sommet ! Cher Courivaud vous souffrez car vous êtes un bon chrétien et vous n’êtes ni Calvin ni Corée. Vous aimez l’Eglise. On ne guérit pas quelqu’un qui souffre à coup de citations ! Pour tenir bon vous avez le catéchisme, une bonne histoire de l’Eglise, les sacrements et le chapelet. Chaque jour qui passe nous rapproche de la fin de cette épreuve terrible. Prions pour hâter notre délivrance !

    • Courivaud

      “Il ne suffit pas de dire Seigneur, Seigneur pour faire la volonté de
      Mon Père”.
      Cette volonté, a été celle de créer une institution qui est au Ciel mais qui s’incarne AUSSI sur terre.
      Et si une institution sur terre est menacée, vous ne prenez pas des moyens …institutionnels pour la défendre, vous ? Que faites vous de la vie concrète ? Vivre en chrétien, c’est aussi avoir du bon sens.

  6. rocheteaum

    tout cela, y compris les commentaires, ne font que montrer le malaise qui envahit l’Eglise, malheureusement à cause des propos, des actions, trop souvent équivoques de notre pape .
    nous avons besoin, plus que jamais, qu’on nous dise une vérité sûre, la Vérité, qu’on nous annonce Jésus Christ.

    tout ce qui est trouble vient du Menteur, porte la marque du Diabolos le Diviseur, le Satan !

    oui plus que jamais, Saint Père, et vous tous cardinaux évêques et prêtres, “que votre oui soit oui, que votre non soit non”

    une seule chose à faire, adorer le Christ en son Eucharistie, prier Marie, sa Mère, Mère de l’Eglise, notre Mère…. égrenons notre chapelet : par le Rosaire, Marie a remporté bien des batailles, et de son talon Elle écrasera encore la tête de tous nos démons

  7. Pingback: Resistencia de los Obispos de EE.UU. al papa Francisco – DOMINUS EST

  8. Rébécca

    Ne nous trompons pas de responsable :
    Les craintes et malaises que nous ressentons ne viennent pas de notre bon Pape François (même si Dieu seul est bon), ils viennent du déchirement de notre humanité pècheresse par l’intervention Divine (l’Offrande de Jésus).
    … tout comme le rideau du temple s’est déchiré (du haut jusqu’en bas) à l’instant où Jésus est mort, le voile qui nous sépare de Dieu ( même si nous croyions qu’il nous protégeait) est en train de se déchirer … Pour notre rédemption !
    C’est l’instant même où Dieu nous sauve, sauve Son Eglise !

    C’est le cœur de l’Eglise que le Pape François révèle par ses paroles et ses actes .
    Les peurs, elles, viennent du “contradicteur” car ses fruits ne sont que découragement, incompréhension et haine .
    Le combat que nous avons à mener est spirituel, il consiste à ” laisser l’Amour de Dieu traverser notre cœur pour rejoindre tout frère que le Seigneur nous donne à aimer” … Tout obstacle à notre Confiance en Dieu vient du “contradicteur “.

    Dieu s’est fait proche, ne nous accrochons pas au rideau qui nous sépare de Lui, mais acceptons de contempler le Christ en croix… et avec Jean, restons là, près de Marie .
    C’est exactement ce que le Pape nous invite à faire … Là, l’Eglise reçoit sa consécration !

      • Rébécca

        Je vous demande pardon Théo .
        Je ne supporte pas l’esprit de défiance vis à vis du Pape …
        Ses paroles sont pour moi limpides … elles nous introduisent sur le Chemin de conversion …vers notre rédemption .
        J’ai tenté d’expliquer, apparemment vainement, le malaise inhérent à notre entrée dans le Chemin spirituel .(les causes de ce malaise en sont toujours les mêmes, et ceci jusqu’à notre sanctification :
        -nos péchés qui obscurcissent notre clairvoyance et -le démon qui essaie par tous les moyens de nous séparer de Dieu et de nous diviser, surtout nous, les enfants de l’Eglise .)

  9. fg

    Le déchirement du voile du temple signifie le remplacement des rites hébraïques par la Loi évangélique: c’est un accomplissement, pas une rupture.
    Le voile ne peut pas se déchirer une deuxième fois, car le Christ ne peut pas revenir et mourir à nouveau.
    Votre propos est très lyrique, voire onirique, et séduisant pour les âmes fragiles, mais la foi grandit dans la vérité, pas la confusion.

    • Rébécca

      Fg, vous avez une façon intellectuelle d’interpréter les événements … vous avez sûrement raison et, bien sûr que le Christ est mort une seule fois ….mais sa Vie offerte, une fois pour toutes, inonde, dans notre présent, la vie de chacun de nous !
      “Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur” (Luc2,19)
      … et c’est ainsi que j’essaie de vivre ma foi … en Vérité .

  10. Jean-Paul

    Ce qui est étonnant, c’est la diversité des opinions que l’on voit exprimées sur le point de savoir si le pape est dans l’apostasie ou non, alors que la preuve absolument irréfutable peut être apportée de ce que le pape est bel et bien dans l’apostasie. Tous ceux qui disent qu’il en est ainsi, et qui fort heureusement ici sont plutôt majoritaires à le dire, ont incontestablement raison, et tous les autres ont incontestablement tort.

    Voici cette preuve.

    Le chapitre huit d’amoris laetitia , en prétendant rendre dans certains cas possible l’accès à la communion à des personnes divorcées remariées y compris ne pratiquant pas la continence, introduit une TRIPLE CONTRADICTION:

    Premièrement, CONTRADICTION AVEC L’ENSEIGNEMENT DE SAINT-JEAN-PAUL II. Car ce dernier, que l’on ne saurait taxer de manquer de miséricorde, ni d’appliquer les lois morales « comme si celles-ci étaient des pierres lancées à la vie des personnes » (Exhortation apostolique Amoris laetitia [AL] n. 305), l’a dit dans Familiaris consortio [FC] : « L’Église (…) réaffirme sa discipline, fondée sur l’Ecriture Sainte, selon laquelle elle ne peut admettre à la communion eucharistique les divorcés remariés » (FC n. 84). Il précise ensuite : « La réconciliation par le sacrement de pénitence ‒ qui ouvrirait la voie au sacrement de l’Eucharistie – ne peut être accordée qu’à ceux qui se sont repentis d’avoir violé le signe de l’Alliance et de la fidélité au Christ et sont sincèrement disposés à une forme de vie qui ne soit plus en contradiction avec l’indissolubilité du mariage. Cela implique concrètement que, lorsque l’homme et la femme ne peuvent pas, pour de graves motifs – par exemple l’éducation des enfants – remplir l’obligation de la séparation, ils prennent l’engagement de vivre en complète continence, c’est-à-dire en s’abstenant des actes réservés aux époux » (FC n. 84).

    Deuxièmement, la CONTRADICTION AVEC L’ENSEIGNEMENT PERMANENT DE L’EGLISE. Car Saint Jean-Paul II ne s’est certes pas trompé en présentant la position qu’il énonce comme n’étant rien d’autre que la réaffirmation de la discipline de l’Eglise. Comment d’ailleurs pourrait-il en être autrement ? On ne manque pas de le voir à la lecture du Catéchisme de l’Eglise Catholique (CEC). Selon le Catéchisme en effet, les personnes qui sont engagées dans une union adultère et qui, tout en étant informées de l’irrégularité de leur situation, prévoient d’y demeurer, sont en état de péché grave (CEC n. 2380-2381). Or, toujours d’après le Catéchisme, ceux qui sont en état de péché grave ne peuvent communier (CEC n. 1385). Donc, il découle logiquement du Catéchisme que les personnes qui sont engagées dans une union adultère et qui, tout en étant informées de l’irrégularité de leur situation, prévoient d’y demeurer, ne peuvent communier. Et comme le Catéchisme donne de l’adultère une définition incluant la situation des personnes divorcées remariées ne pratiquant pas la continence (CEC n. 2380), il en découle logiquement également que celles-ci ne peuvent pas communier. Cette conclusion y est même explicitement énoncée (CEC n. 1650).

    Troisièmement, la CONTRADICTION AVEC L’ÉCRITURE. Là encore, comment pourrait-il en être autrement ? Car l’enseignement permanent de l’Église ne saurait lui-même rien traduire d’autre que fondé sur l’Écriture, ce qui fait que contredire l’enseignement de l’Église, c’est finalement nécessairement contredire l’Écriture elle-même. On le constate bien en observant que toutes les prémisses qui sont la base des raisonnements précédents sont appuyées sur l’Écriture, à savoir : pour ce qui se rapporte à la gravité du péché d’adultère : Mt 19, 16-19 ; 1 Co 6, 9-10 ; pour ce qui se rapporte à l’impossibilité de communier en état de péché grave : 1 Co 11 2 ; pour ce qui se rapporte à l’inclusion du remariage après divorce dans la situation d’adultère : Mc 10, 11-12 ; Lc 16, 18 ; Mt 19, 9. C’est donc de la Parole de Dieu elle-même que découle logiquement l’impossibilité d’ouvrir l’accès à la communion pour les personnes divorcées remariées qui ne vivent pas la continence, ainsi vivant en adultère.

    La preuve est absolument imparable.

    On le voit, modifier la discipline des sacrements applicables aux divorcés remariés dans le sens promu par le chapitre huit d’Amoris laetitia implique nécessairement : soit de perdre confiance en la parole du Seigneur, impliquant donc une perte de foi ; soit de dénier la pertinence des lois universelles de la logique, selon lesquelles le contenu de la parole du Seigneur fonde bel et bien la discipline en cause, impliquant donc une perte de raison. Et en réalité implique la perte à la fois de l’une et de l’autre, car elles sont indissociables.

    Ainsi, le chapitre huit d’Amoris laetitia traduit, de la part de tous ceux qui y adhèrent, un véritable effondrement, chrétiennement, mais aussi rien qu’humainement, car qu’est-ce que l’homme sans le respect de la raison que le Créateur dépose en lui pour lui permettre d’entendre librement sa parole?

    L’Eglise connaît donc aujourd’hui une crise de la gravité la plus extrême. Cette crise de la foi et de la raison, indissociables, et qui n’est autre que celle du relativisme moderniste, était bien sûr, déjà largement là, latente, mais le chapitre huit d’amoris laetitia en offre un révélateur flagrant. Avec le fait que le pape lui-même y soit jusqu’ici tombé, (mais il s’en relèvera sûrement, car il n’est jamais arrivé, dans toute l’histoire de l’Eglise qu’un pape soit demeuré jusqu’au bout dans une hérésie), on atteint certes un paroxysme, mais au fond, c’est peut-être là le chemin choisi par Dieu pour le renouveau de son Eglise que l’on attend. Car ce paroxysme crée le choc d’où pourrait naitre une prise de conscience salutaire. Mais pour cela, il faut que tous ceux, et il y en a, et certains éminents comme les quatre cardinaux des Dubia, ne craignent pas de sonner le tocsin jusqu’au bout, jusqu’à la conversion du plus grand nombre aujourd’hui parti dans l’aveuglement.

  11. Rascol

    François est un pasteur admirable et il est normal qu’il rencontre les résistances de la part du “monde” qui a du mal à entendre le message de l’évangile. Merci Seigneur de nous l’avoir donné.

  12. Hélène

    @Rebecca, @Alan Blaise, j’admire votre culture au service de votre foi. Cela dit, les personnes moins savantes que vous et dont je fais partie, ont beaucoup de difficultés avec Bergoglio, dont elles déplorent entre autres choses, l’outrance médiatique, les compromissions avec l’Islam, l’orgueil et la suffisance. Les prises de position de ce pape conduisent au désarroi des consciences et mènent tout droit au schisme. En ce qui me concerne, à 80 ans -âge de toutes les interrogations-j’ai quitté l’Eglise catholique : je ne reconnaîtrai jamais ce”faux prophète” , ce fauteur de discorde.

  13. OCTAVE DE MEQUERVILLE

    LA REGENERATION ET LE SALUT de la France passe par son retour clair et sans concession aux sources de sa civilisation Européenne celtique , franque , gréco-romaine et chrétienne et par l’Expulsion de l’Islam de son territoire (fermeture des mosquées ) et par le rétablissement de la nation française souveraine et l’expulsion du régime totalitaire cosmopolite de son état et de ses appareils idéologiques et Symboliques .. cette résurrection française passe par le rassemblement des francais de souche et euro-chrétiens ( quelque soit leur spiritualité ou leur posture politique ou existentielle , chrétiens , laïcs , païens , laïcs – ils ont tous de la même pâte humaine européenne gauloise et reçu le pouce de Christ sur le front – ) dans l’enceinte des églises et lieux de cultes chrétiens comme points de ralliement pour reprendre l’initiative et récupérer leur état et leur pays perdus et usurpés .. TOUT LE RESTE C’est du BLA BLA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *