Rome confirme sa demande de retour à l’obéissance et à l’orthodoxie des religieuses de la LCWR

Download PDF

Après une enquête de près de deux années, diligentée par le cardinal Franc Rodé, préfet de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique, sur la situation de la Leadership Conference of Women Religious (LCWR), et malgré les réserves du secrétaire de cette Congrégation, l’archevêque Joseph W. Tobin (réserves qui lui vaudront d’être relevé de ses fonctions et “promu” au siège archiépiscopal d’Indianapolis le 18 octobre 2012), la Congrégation pour la doctrine de la foi publia le 18 avril 2012 une « Évaluation doctrinale » sévère pour la LCWR. Les religieuses de cette conférences de supérieures majeures – qui est loin de représenter toutes les religieuses américaines et n’a cessé depuis des années de manifester sa défiance envers les évêques et son éloignement de l’orthodoxie – avaient tempêté contre cette « évaluation » et demandé à en discuter avec le Saint-Siège. Elles ont fini par être reçu aujourd’hui par le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi qui n’a pu que leur confirmer que le Saint-Siège ne changerait rien à sa précédente évaluation et que la réforme de la LCWR était à l’ordre du jour ainsi qu’après Benoît XVI le veut le pape François. C’est un sérieux désaveu pour la LCWR… Voici une traduction du communiqué en anglais (langue du texte officiel original) de la Congrégation pour la doctrine de la foi diffusé aujourd’hui (la version en français diffusée sur Vatican Information Service étant en dessous de tout…).

LCWR, le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit…

LCWR, le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit…

« Les supérieurs de la Congrégation pour la doctrine de la foi ont reçu ce matin la présidence de la Conférence des religieuses des États-Unis d’Amérique [Leadership Conference of Women Religious, LCWR], en présence de Mgr Peter J. Sartain, archevêque de Seattle [État de Washington] et délégué par le Saint-Siège pour évaluer la doctrine de cet organisme. Comme c’était sa première occasion de rencontrer la présidence de la LCWR, et après avoir exprimé sa gratitude pour l’importante action des religieuses dans ce pays, notamment grâce au grand nombre de leurs écoles, hôpitaux et centres d’accueil pour les pauvres, le préfet, Mgr Gerhard Müller a souligné l’enseignement du concile Vatican II sur le important rôle des religieuses dans la promotion d’une conception de la communion ecclésiale fondée sur la foi en Jésus-Christ et les enseignements de l’Église tels qu’ils ont fidèlement été, au cours des âges, enseignés par le Magistère de l’Église (cf. Lumen Gentium, n° 43-47).

LCWR, reprenez vos voiles religieux et abandonnez les sept voiles…

LCWR, reprenez vos voiles religieux et abandonnez les sept voiles…

Il a également souligné qu’une Conférence de supérieurs majeures, telle la LCWR, existe pour promouvoir les efforts communs parmi les instituts membres et la coopération avec la Conférence épiscopale et les évêques particuliers. C’est pour ces rasions que les Conférences [épiscopales] sont érigées par le Saint-Siège et demeurent sous sa direction (cf. Code de droit canonique, canons 708-709).

Pour finir,  Mgr Müller a informé la présidence que l’évaluation doctrinale avait récemment été discutée par lui avec le pape François qui en a confirmé les conclusions, ainsi que la réforme de cette Conférence des supérieures majeures. Le vœu sincère du Saint-Siège est que cette réunion puisse favoriser la promotion d’un témoignage intégral des religieuses, fondé sur la base solide de la foi et sur l’amour chrétien, afin de le préserver et de le renforcer préservation et son renforcement pour enrichir l’Église et la société pour les générations à venir. »

11 comments

    • @huddlestone
      Même remarque que pour @Peltier. Visiblement, vous débarquez sur Americatho. Merci de monter à bord, mais pour en savoir plus sur ce dossier, utilisez l’outil “recherche”.

    • @Peltier
      L’affaire de la LCWR a été traitée à de très nombreuses reprises sur Americatho et depuis des années. On ne peut pas recopier ce qu’on a déjà écrit. Utilisez l’outil “recherche”.

  1. Dranem

    A tous, notamment @Peltier et à @Huddlestone :

    En langage clair, net et précis : Rome vient de donner un gros coup de crosse sur la tête de cette LCWR, pour lui faire comprendre que son “carnaval” et son laisser-aller doctrinal et ses concessions à “‘l’esprit du monde” n’ont que trop duré. et qu’il faut que ces religieuses rentrent dans la stricte obéissance à la Hiérarchie. Le premier signe symbolique de ce changement d’esprit devrait être la reprise du voile tradionnel des religieuses et l’abandon de leur tenue vestimentaire jusqu’ici bariolée et hétéroclites.

    @Daniel Hamiche : Tout le monde n’est obligé d’être familier d’Americatho, et de suivre les rebondissements de toutes les affaires, pour les comprendre. Une petite mise au point comme la mienne suffit à expliquer l’enjeu.

    Cela dit, il est parfaitement vrai que cet article est aussi verbeux que plein de circonvolutions creuses.

    • @Dranem
      J’estime avoir “cerné” l’enjeu de cette affaire dans le “chapô” de la déclaration officielle de l’ancien Saint Office, et les deux images qui illustrent le papier me semblent être suffisamment parlantes. Un article n’est pas une thèse de doctorat. Je veux enfin croire que votre dernière phrase a trait au texte de la déclaration romaine officielle que j’ai traduite et qui n’est pas, techniquement parlant, un « article ». Quand on connaît un peu le dossier, je ne vois rien dans cette déclaration – rédigée, évidemment, à la manière des documents romains – qui soit « verbeux ». Tous les connaisseurs du dossier ont compris le message. Je lisais hier au soir quelques réactions de catholiques américains disons “progressistes” : ils ont reçu 5 sur 5 le message. Les religieuses de la LCWR aussi…

  2. Melmiesse

    il ne suffit pas de secourir les pauvres, de soigner les malades dans les hopitaux et d’enseigner aux enfants pauvres pour être religieuses, en France ce travail est souvent effectué par des fonctionnaires contre un salaire

  3. Que des supérieures de congrégations religieuses déraillent,c’est triste,mais la première action que la hiérarchie vaticane devrait poser,ce serait de proposer pour aussitôt que possible pour reformuler de fond en comble la grande source des hérésies de Vatican II.C’est là qu’a commencé la débandade doctrinale. C’est curieux que les prétendus experts,les grands théologiens,les grands journaux catholiques ont peur comme de la peste d’acquiescer à des demandes faites depuis quarante à ce jujet. Que de pauvres religieuses aient imité la hiérarchie et l’esprit d’un concile qui “RÉVOLUITIONNAIT“l’Église (dixit Congar et d’autres)il faut n’y voir là qu’un mémétisme bien naturel. Pauvres critiques,c’est malheureux qu’ils ne cognent pas sur les bonnes têtes de clou. “Domine,miserere nobis) C.P.

  4. Pingback: LCWR : de « graves malentendus » avec le Saint-Siège… | Riposte-catholique

  5. clair

    tout à fait d’accord avec cecilien pelchat,prophétie de nd de la salette: des papes vermoulus gouverneront la ste église,et hélas ce n’est pas fini,mais quand tout sera perdu tout sera sauvé,oui DOMINE misérére nobis.signé daniel clair

  6. Pingback: Etats-Unis : Des religieuses « New Age » défient le Vatican | L'information en continu des Médias Catholiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *