Un ancien évêque américain peut-être à l’origine d’un miracle

Download PDF


baraga

C’est l’évêque de Marquette (Michigan), Mgr Alexander K. Sample, qui l’a annoncé mercredi dernier lors d’une conférence de presse : le premier
évêque de ce diocèse (dont le premier nom était Sault Sainte Marie), le serviteur de Dieu Frederic Baraga (1797-1868), pourrait être à l’origine d’un miracle de guérison susceptible de
faire avancer son procès en canonisation ouvert en 1952.
Une personne résidant dans la péninsule supérieure du Michigan 1, avait été diagnostiquée atteinte d’une tumeur au poumon (révélée grâce à une tomographie aux rayons X par
scanner puis des ultrasons) et elle se plaignait de violentes douleurs abdominales. La famille obtint de pouvoir disposer de l’étole de Frederic Baraga qui fut placée sur le ventre du
malade. Lors de l’intervention destinée à faire l’ablation de cette tumeur, les chirurgiens constatèrent la disparition de la tumeur. En outre et à son réveil, la personne reconnut que ses
douleurs abdominales avaient disparu…
Le tribunal canonique décidé par l’évêque se réunit aujourd’hui sous la présidence du P. Ronald Browne et avec deux médecins. Il devra confirmer le changement radical de la situation de la
personne malade avant et après l’événement, et certifier que la cause de la guérison ne peut pas être scientifiquement établie. Une fois la chose acquise le dossier sera transmis à Rome à la
Congrégation pour la cause des saints. Si le miracle est reconnu, alors la Congrégation pourra recommander au pape de proclamer un nouveau bienheureux.
Frederic Baraga était un Slovène né dans l’Empire d’Autriche-Hongrie qui fut ordonné prêtre en 1823. Il quitta son pays en 1830 pour devenir missionnaire auprès des Indiens de l’Ohio puis
du Michigan et du Wisconsin. Rome le nomma en 1853 évêque et vicaire apostolique du vicariat apostolique du « Michigan supérieur » (la péninsule supérieure), créé cette année-là, qui était jusque
là sous la juridiction de l’ordinaire du diocèse de Détroit. En 1857, il devient évêque du nouveau diocèse de Sault Sainte Marie qui deviendra en 1865 le diocèse de Sault Sainte Marie Marquette
et, depuis 1937, le diocèse de Marquette. Ardent missionnaire et fin linguiste on lui doit notamment une grammaire de l’Otchipwe (Indiens Chippewas) qui est toujours une référence.
Si la sainteté en acte a un sens, Frederic Baraga en est une illustration.

1. L’État du Michigan possède la singularité d’être composé de deux péninsules sans continuité territoriale, et donnant sur le lac Michigan proprement dit puisqu’il
se compose de trois parties (le Lac Supérieur, le Lac Michigan et le Lac Huron). La péninsule supérieure n’a de frontière terrestre commune qu’avec l’État du Wisconsin, et est bordée par le Lac
Supérieur et le Lac Michigan. La péninsule inférieure a une frontière commune avec les États de l’Indiana et de l’Ohio, et la province de l’Ontario (Canada) : elle est bordée à l’ouest par le Lac
Michigan, à l’est par le Lac Huron et au sud-ouest par le Lac Érié). C’était le petit cours de géographie de la semaine…