Abus sexuels du clergé : ce que les médias américains ne veulent pas dire…

Download PDF

Le Bureau pour la protection de l’enfance et de la jeunesse de la Conférence épiscopale américaine (USCCB) a rendu public le 23 mars son Rapport Annuel 2009.
Bill Donohue de la Catholic League commente ce même jour les “réactions” des médias américains…

  • « On constate une diminution de 36 % des cas allégués d’abus sexuels dans le clergé entre 2008 et 2009. Comme
    d’habitude, la plupart des délinquants allégués sont morts et enterrés, ou ont déjà été expulsés du sacerdoce, ou sont portés disparus. On compte six allégations en 2009 ayant impliqué des
    mineurs. Six. Comme toujours, ce sont des personnes de sexe masculin qui ont été les cibles préférées. Le rapport donne une répartition par âge, mais ne signale pas le rôle significatif joué
    par les homosexuels. Les médias sont muets sur ce sujet.
  • Voici les réactions des médias. L’Associated Press a diffusé un article de 864 mots, mais la
    plupart des quotidiens l’ont ignoré. Seuls deux ont pris la décision de la reproduire : l’Asbury Park Press et le News Journal (Wilmington). Le Washington
    Post
    a fait un boulot responsable  avec un article de 505 mots. Le St. Paul Pioneer Press a aussi proposé un résumé convenable [du rapport]. Par contraste avec ces
    derniers, le New York Times a fait paraître un article de 92 mots. Le Chicago Tribune a fait à peu près la même chose. Aucun des autres grands quotidiens – du
    Boston Globe cathophobe au Los Angeles Times fidèlement anti-catholique – n’a pris la peine de seulement le signaler. National Public Radio en a fait
    une brève mention, mais les stations de télévision et du câble l’ont ignoré.
  • Tout cela était très prévisible. Les mauvaises nouvelles sur l’Église catholique font la une, mais les bonnes
    nouvelles sont généralement ignorées. À ceux qui disent qu’ils n’y a aucune différence de traitement avec d’autres groupes, qu’ils considèrent ce qui suit. L’Associated Press
    signale aujourd’hui qu’un rabbin accusé d’avoir violé une fillette de 7 ans à New York voici dix ans, a été arrêté hier alors qu’il sortait de sa synagogue en Arizona. À part un très bref
    article dans le Daily News de New York, aucun quotidien de New York ou d’Arizona – ou de n’importe où ailleurs – n’a pris la peine de le publier. »