Abus sexuels du clergé : les « regrets » de l’archevêque de Cincinnati

Download PDF

Je vous ai annoncé ici, le 21 décembre, le remplacement au siège de Cincinnati (Ohio) de l’archevêque
Daniel Pilarczyk par Mgr Dennis M. Schnurr qui était son coadjuteur depuis octobre 2008.
L’archevêque émérite a prononcé dimanche 20 décembre dernier une homélie à l’occasion de ses cinquante ans de sacerdoce dans sa cathédrale de Saint Peter in Chains (Saint-Pierre aux
Liens), sans doute sa dernière déclaration publique comme archevêque de Cincinnati puisque sa démission, pour raison d’âge, a été officiellement connue le lendemain et, en vérité, son homélie
ressemblait beaucoup à un bilan de ses presque 28 années d’épiscopat à Cincinnati.

L’archevêque a dit être « désolé » de la manière dont l’archidiocèse a “géré” le scandale des abus sexuels du clergé de son diocèse, et a admis que l’Église avait sciemment omis de
signaler les allégations d’abus sexuels, certains remontant à plusieurs décennies. Judiciairement parlant, les cas d’abus sexuels ont été réglés en 2003 et un fonds de 3 millions de $ créé pour
indemniser les victimes.
« Devant le Seigneur et Son peuple, je veux déclarer que je regrette ce qui s’est passé. J’ai pris des décisions inadéquates qui ont blessé des gens. J’en suis désolé. »
Ces excuses sont les bienvenues, mais on attend toujours une analyse sur le fond des raisons pour lesquelles les abus sexuels du clergé ont connu une telle ampleur, et pourquoi tant d’évêques les
ont, en quelque sorte, couverts…

Ci-dessous une courte vidéo du nouvel archevêque, Mgr Schnurr, réalisée le jour de son accession au trône archiépiscopal. Pas très souriant le nouvel ordinaire…

2 comments