« Sisters, sisters » : une vidéo à pleurer de rire… hélas !

Download PDF

 

Évidemment vous avez vu ce film enchanteur de Michael Curtis de 1954, White Christmas avec Bing Crosby et Danny Kaye. Et vous avez certainement en mémoire, au moins, la mélodie de la chanson White Christmas (en français Noël blanc) qui a donné son titre au film, et qu’on a plaisir à réentendre à Noël. La musique de ce film et celles des chansons qu’on y entend, les « lyrics » comme on dit aux États-Unis, sont dues au talentueux Irving Berlin. Une autre des chansons populaires et célèbres de ce film, c’est le fameux Sisters, sisters interprétée par Roosemary Cloney et Trudy Stevens (qui double vocalement l’actrice Vera-Ellen).

Le site catholique épatant Creative Minority Report, dont le sous-titre est « Nous rigolons parce que nous croyons », a mis en ligne le 21 juin une vidéo musicale, que je ne crains pas de qualifier de géniale, qu’a concoctée une jeune femme catholique, blogueuse et paraplégique de  29 ans, Chelsea Zimmerman, collaboratrice des sites orthodoxes Catholic Lane et Ignitum Today, et très active dans le mouvement pro-vie de l’État où elle réside, notamment comme membre du conseil d’administration de Missouri Right to Life. Elle est vraiment une de ces innombrables figures attachantes du catholicisme américain que j’aime tant vous faire découvrir sur ce blogue – et qui en sont une des justifications…

Chelsea a détourné la chanson Sisters, sisters en nous la faisant entendre sur un montage judicieux et techniquement remarquable de photos montrant notamment ces religieuses débâchées et permanentées de la Leadership Conference of Religious [certains facétieux remplacent Religious par Renegades, renégates…] Women (LCRW). C’est titré : « En célébration de l’enquête [qui a duré quatre ans…] de la Congrégation pour la doctrine de la foi sur la LCRW », et c’est drôle à tomber à la renverse de sa chaise. Il y aurait des dizaines de commentaires ou de précisions à apporter… Juste ce petit détail : le « certain gentleman arrived from Rome » (un certain monsieur venu de Rome, à 0’ 31” de la vidéo), n’est autre que l’archevêque James Peter Sartain de Seattle (État de Washington) nommé le 18 avril dernier par Rome pour veiller à la réforme nécessaire de la LCWR, et qui était, en effet, à Rome mardi 12 juin dernier pour participer, à l’invitation du cardinal William Levada, aux discussions avec la coupole de la LCRW venue se plaindre – quel culot ! – au Saint Office… J’aime beaucoup cette photo avec la… crosse !

Une charge jubilatoire contre la LCRW de religieuses dont la dissidence ne nous fait pas jubiler.

Voyez ci-dessous la vidéo suivie du texte en anglais de la chanson, entrelardé de ma traduction.

 

[media id=97 width=460 height=269]

 

Sisters, sisters – Sœurs, sœurs
There were never such devoted sisters, – Il n’y a jamais eu de sœurs aussi dévouées,
Never had to have a chaperone, No sir, – Elles n’ont jamais eu besoin d’un chaperon, non monsieur,
I’m there to keep my eye on her – Je suis là pour la surveiller
Caring, sharing – En prendre soin, partager
Every little thing that we are wearing – la moindre chose que nous portons
When a certain gentleman arrived from Rome – Quand un certain monsieur est arrivé de Rome
She wore the dress, and I stayed home – C’est elle qui portait la robe, mois je suis restée à la maison
All kinds of weather, we stick together – Par tous les temps, nous sommes ensembles
The same in the rain or sun – Sous le pluie ou le soleil, c’est pareil
Two different faces, but in tight places – Deux visages différents, mais dans les endroits étroits
We think and we act as one – Nous pensons et nous agissons comme une
Those who’ve seen us – Ceux qui nous ont vues
Know that not a thing could come between us – Savent que rien ne peut se mettre entre nous
Many men have tried to split us up, but no one can – Beaucoup d’hommes ont essayé de nous séparer, mais aucun n’a réussi
Lord help the mister who comes between me and my sister – Que le Seigneur aide le monsieur qui vient se mettre entre moi et ma sœur
And Lord help the sister, who comes between me and my man – Et que le Seigneur aide la sœur qui vient se mettre entre moi et mon homme

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *