Les résultats désastreux d’une enquête chez les jeunes catholiques

Download PDF
La « Génération Jean-Paul II », la « Génération Benoît XVI », les Journées Mondiales de la Jeunesse… : tout cela c’est
bien joli, on en convient volontiers. Mais quel est le véritable “effet” générationnel ? Un tout récent sondage de Public Religion Research réalisé entre le 28 août et le 19 septembre
auprès de 1 250 jeunes adultes américains en âge de voter (de 18 à 34 ans) et se disant catholiques permet de s’interroger et de commencer à comprendre “l’effet Obama” dans la population jeune se
déclarant catholique.
60 % des répondants estiment en effet que l’avortement doit être légal dans tous les cas ou dans la plupart des cas ; pour 61 % des sondés, la question de l’avortement n’est, de toutes les
manières, pas un sujet électoral important (seuls 22 % l’estiment important). 44 % sont favorables aux “mariages” de personnes de même sexe (un pourcentage qui enfle jusqu’à 64 % quand est
insinué, dans la question, le thème de la protection de la liberté religieuse) : seuls 26 % des sondés s’y disent opposés.
Pour ce qui est de l’élection présidentielle à venir, Barack Hussein Obama l’emporte largement dans les intentions de vote des jeunes catholiques sondés sur John McCain : 55 %
contre 40 %.
Ces résultats sont bien sûr à mettre en relation avec la pratique religieuse de l’échantillon sondé : 17 % des sondés déclarent n’aller à l’église que très rarement ou jamais ; 27 % quelques fois
dans l’année ; 22 % une ou deux fois par mois ; 28 % une fois par semaine ; 6 % plus d’une fois par semaine : un tiers de pratiquants réels (de quoi faire pâlir d’envie en France, mais pas de
quoi tirer un feu d’artifices).
Quand on leur demande ce dont il ont entendu parler lorsqu’ils se sont rendus à l’église, les réponses sont aussi pleines d’enseignement : 90 % des sondés disent avoir entendu parler de la faim
et de la pauvreté ; 78 % de l’avortement ; 58 % de la guerre en Irak ; 54 % de l’environnement ; 37 % de l’homosexualité ; 33 % de l’immigration…
Ces médiocres résultats sont d’abord le mauvais fruit de la catéchèse désastreuse qui a été menée aux États-Unis depuis plus de trente ans. Ils montrent que quand les vérités de la Foi ne sont
plus transmises les jeunes s’éloignent de l’enseignement de l’Église pour adopter le “prêt-à-penser” et de l’intelligence du caractère sacré de la vie et du mariage.

1 comment

  1. Castille

    La décérébration est un mal exogène,  n’épargnant pas la jeunesse qui se réclame pourtant catholique en ânonnant des arguments d’athées de tout bord, adeptes de la “mou-pensance”.

     

    J’observe –comme disent les énarques, sourire- que depuis que la Lumière a été remplacée par “Les Lumières”, de sophismes en pédanteries nous sommes arrivés à cette culture du pas-tout-à-fait, ce règne de l’approximatif dont le “bi” est la quintessence inversée. Pourtant, le Fils de Sa Mère a dit “Que votre non soit non, que votre oui soit oui”.

     

    Le déisme du nocif et brillant Voltaire s’est commué en religion chez les pauvres en référence/expérience de la Foi incapables d’y voir une ruse du cornu, ennemi pérenne du genre humain. Un beau mot vaut bien de salir son âme, pour peu qu’on amuse la galerie.

     

    Il y a une forte pression pour changer les crédos catholiques en une bouillabaisse informe pétrie de niaiserie s’inspirant de tout les “ismes”, sauf de la Vérité. N’importe sauf l’Eglise catholique. (Un peu comme il y a un an c’était “Tout sauf Sarkozy”)

     

    On n’est pas un vieux crouton si l’on se rend compte –et le dit- que sans l’Esprit de Dieu nous allons droit au mur. Peut-être est-ce là que voulait nous conduire avec ce “Ah ca ira! Ca ira! Ca ira”. Nous y sommes.

     

    Il faut prier, beaucoup prier. Et rester vigilants. Car pendant qu’ils polluent les jeunes consciences, ils avortent les femmes et montent les sexes l’un contre l’autre afin de bien s’assurer que tous les voies sont obstruées pour le renouvellement. Nous n’avons pas affaire à des idées ou des personnes mais à des esprits des ténèbres masqués en idées et en personnes. C’est vrai. C’est dit ici dans un autre thread.

     

    Il faudrait revoir le film “Men in black”. Hahaha! C’est triste, mais vrai…..Pourtant Dieu n’a pas vocation à perdre. On a jamais vu ça