Une présidente catholique pour la March for Life de Washington

Download PDF

 

Le March for Life Eduction and Defense Fund est l’association laïque qui organise chaque année depuis 1974, la célèbre March for Life à Washington D.C. le jour ou autour du jour anniversaire de l’arrêt Roe contre Wade rendu par la Cour suprême des États-Unis le 22 janvier 1973 et qui légalisait l’avortement dans tous les États-Unis. Cette grande Marche pour la Vie rassemble dans la capitale fédérale des centaines de milliers de défenseurs de la vie, essentiellement des catholiques et essentiellement des jeunes. Habituellement, la March for Life est organisée le jour anniversaire de l’arrêt, mais elle peut être choisie, pour des raisons pratiques, autour du 22 janvier. Ce fut le cas cette année puisque le 22 janvier tombant un dimanche, jour où le Congrès n’est pas en session, elle fut repoussée au lundi 23. On reste assez ébahi en France de constater que les Américains sont capables d’organiser des rassemblements de centaines de milliers de personnes un jour de semaine… L’année prochaine, qui marquera le 40ème anniversaire de Roe contre Wade, la March for Life se déroulera le vendredi 25 janvier. La puissance de la mobilisation constituera pour les observateurs, un test grandeur nature pour déterminer si la défaite que le mouvement pro-vie vient de subir avec la réélection de Barack Obama, se traduira par un reflux ou un développement de ce mouvement en terme de capacité de mobilisation et de réaction.

La catholique Nellie Gray, qui avait porté ce projet de March for Life depuis ses tout débuts et en y consacrant, année après année, toute son énergie, ne verra pas la Marche du 40ème anniversaire puisqu’elle a été rappelée à Dieu en août dernier. Une nouvelle direction du March for Life Education and Defense Fund fut élue le 14 août, portant à la présidence de son conseil d’administration le catholique Patrick E. Kelly et, à titre intérimaire, la catholique Jeanne Monahan comme présidente active en remplacement de Nellie Gray.

Jeanne Monahan, diplômée de la Catholic University of America, ancienne fonctionnaire du ministère fédéral de la Santé à Washington, était directrice du Centre pour la dignité humaine du Family Research Council lorsqu’elle fut cooptée, en juin dernier, au conseil d’administration du March for Life Education and Defense Fund. Elle a été élue par le conseil d’administration à l’unanimité le 16 novembre dernier présidente de la March for Life, une tâche qui va exiger d’elle qu’elle s’y consacre à plein temps… Comment envisage-t-elle sa mission ? Elle y a répondu succinctement dans un entretien qu’elle a accordé le 20 novembre à Catholic News Agency. Il ne s’agit pas pour elle de simplement diriger « le plus grand événement pro-vie au monde, mais de l’améliorer en en faisant un événement qui impacte la culture de vie au quotidien et pas seulement les jours autour de l’anniversaire [de l’arrêt] Mon objectif à long terme (…) c’est d’utiliser cet outil d’éducation qu’est le March for Life Education and Defense Fund (…) Un des buts majeurs que j’ai, c’est d’obtenir de tous les participants [à la Marche] de faire quelque chose en matière de pression [sur le Congrès] alors qu’ils sont sur place. Pas seulement la manifestation pacifique mais aller voir leurs élus et leur parler de la nécessité de promouvoir une législation pro-vie ». Jeanne Monahan, consciente de l’importance des nouveaux réseaux sociaux auxquels sont très accoutumés les jeunes, a l’intention de développer de manière plus « calée » la campagne menée au moyen des réseaux sociaux : refondre la page Facebook de l’association et utiliser Twitter pour mieux toucher les jeunes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *