americatho objet d’un « report d’abus » signalé par un anonyme à l’hébergeur

Download PDF

J’ai reçu hier au soir, mais n’en ai pris connaissance que ce matin, d’un message « envoyé automatiquement » par OverBlog, l’hébergeur d’americatho vers 21 h 10, faisant
suite à un « report d’abus » signalé par un lecteursur mon article «
Une université catholique promeut le mode de vie homosexuel »
qui a paru le dimanche 18 octobre. Ce lecteur, anonyme – et dont je n’ai pas le texte de son « report d’abus » –, semble
se plaindre de « propos homophobes », et la réponse automatique d’OverBlog m’indique : « Dans le cas où cette plainte serait fondée, veuillez modifier voire retirer les
textes, images et fichiers incriminés. Afin de régler l’éventuel litige de façon amiable, merci de vous mettre en rapport avec l’auteur de la plainte si nécessaire… »

J’ai relu cet article et je n’y vois aucun « propos homophobes ». Il s’agit là, sans doute, d’une tentative d’intimidation et, certainement, d’une procédure abusive. J’ai transmis ce
dossier à l’avocat d’americatho, et j’ai fait partir, ce matin-même à 9 h 46, le courriel suivant à l’anonyme : « Un “report d’abus sur le blog : americatho” signalé par
xxxxxx@gmail.com” vient de m’être communiqué “automatiquement” par l’administration de l’hébergeur OverBlog au motif allégué de “propos homophobes” que “xxxxxx@gmail.com” y aurait constatés. Je
n’ai pas pour habitude de converser avec des anonymes mais dès lors que l’hébergeur d’americatho me suggère que me “mettre en rapport avec l’auteur de la plainte si nécessaire”, je déroge à mes
usages et prie “xxxxxx@gmail.com” de vouloir bien me préciser ses allégations de “propos homophobes”, de manière détaillée et en levant son anonymat. Pour l’heure, l’article incriminé demeurera
tel sur le blogue americatho et je ne manquerai pas de faire connaître à mes visiteurs ce “litige”. »

Je tenais à vous mettre au courant de ce qui n’est pour l’heure qu’un “incident” mais assez révélateur du climat particulier dans lequel les journalistes catholiques essaient de travailler…

P.S. cet article, assez particulier, est le 800ème posté sur ce blogue…