Americatho

Épiscopat américain : le nouveau président et “l’effet Dolan”

Commentaires (3)
  1. gaudet dit :

    Notre épiscopat national, aurait tout à gagner en s’inspirant de l’exemple ardent de Timothée Dolan.

    Quelle vigueur magnifique fut ainsi déployée pour faire pièce aux menées liberticide d’un gouvernement américain, rejoignant ainsi l’ignoble idéologie cryto gauchiste des complices ministériels et parlementaires de Hollande, dont le niveau de corruption moral, est cependant nettement supérieur.

    Autant dire que les catholiques pratiquants et en particulier bien sur les traditionalistes sont exaspérés de l’apathie paresseuse, pour laquelle l’argument de tolérance sert à en fait très mal dissimuler leur démission et leur lâcheté congénitale.

    Mgr Aillet s’est distingué de manière positive en manifestant récemment contre l’avortement. Mais quand le même évêque , s’est fait honteusement conspué par voie d’affiche sur le diocèse de Bayonne par des gauchistes locaux, ce fut de sa part le silence radio le plus total !

    Face à cette absence de réaction de l’évêque de Bayonne, j’avais rédigé une lettre à son intention signalant le fait que les affiches gauchistes , non seulement l’insultaient personnellement , mais encore injuriaient gravement l’ensemble de la communauté catholique, envers laquelle il avait un devoir de protection et de défense!

    En réalité, Mgr Aillet, n’a pas déposé plainte contre les colleurs d’affiches gauchistes, n’a pas jugé bon de suivre mes fermes recommandations, et par conséquent n’a absolument pas assumé son rôle de défense des intérêts de la communauté catholique de son diocèse.

    J’en suis maintenant à me demander, quelle pourrait bien être sa réaction si demain les mêmes gauchistes viendraient délibérément saccager la cathédrale de Bayonne, et agresser salement les fidèles en pleine messe ou sur le parvis ? Serait il capable de prononcer autre chose que des paroles d’apaisement, d’appel à la modération et au pardon, en ne surtout pas fulminer des condamnations morales , et décider de poursuites judiciaires ? J’en doute maintenant énormément !

    Tout porte à croire que nous sommes dés maintenant en présence de certains évêques, qui tout en adoptant parfois des positions méritoires sur le plan doctrinale et morale, sont malgré tout dénué de tout courage comportemental, dans toutes les situations ou l’Eglise et les fidèles, dont ils ont pourtant la charge, sont cruellement agressés dans leur foi, leur sensibilité, et maintenant même leur personne !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »