En Une

“Marie-toi et sois soumise” : haro sur saint Paul

Commentaires (4)
  1. Jean dit :

    Le passage de Saint Paul en question est lu également dans les mariage en forme ordinaire (heureusement). Pourquoi cette contre-information ?

  2. YVES dit :

    St Paul est trop intelligent et “divin”pour les esprits progressistes et raccourcis de notre temps.

  3. soleily dit :

    J’ai 70 ans et, effectivement, l’expression “être soumise à l’homme” ne m’enchante pas. J’ai trop de souvenirs du mépris dans lequel les femmes étaient plongées du seul fait d’être une femme!
    Je ne souhaite vraiment pas un “retour en arrière” … mais je ne suis pas heureuse non plus de la situation actuelle où, sous prétexte d’égalité, on nie les différences et où on est entraîné dans une sorte de compétition généralisée, tant sur le plan économique que dans le domaine social.
    Je crois que nous sommes d’égale valeur mais que nous avons des rôles différents à remplir, surtout dans la famille et que cela demande un travail de réflexion très pointu. Et nos erreurs pourraient se transformer en richesses.
    Dans la famille, c’est non pas la soumission, mais la vénération mutuelle qui doit régner. De plus, il ne faut pas confondre la place de l’épouse et la place de la mère, la place de l’époux et la place du père.
    C’est le père qui doit énoncer la loi (parce que pour l’enfant il est celui qu’on aime au-delà des sens et qui tient donc la place symbolique alors que la mère donne le sens du réel par les sens parce que c’est elle qui a porté l’enfant) Le père doit donc énoncer la loi, non pas faire la loi, non pas imposer SA loi mais TRANSMETTRE la loi de Dieu, la loi du Christ… Et la mère doit effectivement montrer sa confiance en la parole du père donc à la loi de Dieu. A elle de la faire appliquer dans le quotidien.
    Mais bien évidemment, la loi n’a pas la même place entre les époux. Le mari n’a pas plus d’autorité envers son épouse que la femme envers son époux. C’est dans la complicité qu’ils sont appelés à vivre la loi d’amour.

    Tout cela demanderait bien sûr un long développement (j’y travaille et j’espère ouvrir un site bientôt)
    En tout cas je crois que si l’on parlait de vénération mutuelle au lieu de soumission, on aurait fait un grand pas…
    St Paul parle-t-il vraiment de soumission? Les traductions sont-elles parfaites? Il avait des relations très suivies et apparemment chaleureuses avec de nombreuses femmes et en particulier avec des femmes très libres, actives dans leur société (Lydia et Priscilla…)

  4. JEAN LAVAL MARIVEL dit :

    Humblement, Je suggerais a l’Archeveque de Grenade, Mgr Francisco Javier Martinez, de penser deja a un troisieme ouvrage, qui pourrait etre intitule “Mariez-vous et soyez soumis l’un envers l’autre”! Car c’est vrai que l’epouse doit etre soumise a l’epoux, et l’epoux lui, doit se sacrifier pour son epouse et ses enfants. Mais il est tout aussi vrai que ‘notre bien aime frère Paul’ enseinge la soumission reciproque, ‘dans la crainte du Christ’…de regarder les autres (incluses nos epouses) comme etant superieurs a nous-memes (Eph. 5: 21; Phil. 2: 3). Ma femme, c’est aussi et avant tout ma soeur spirituelle, ‘un membre’ du corps spirituel de Christ; et l’alliance du marriage n’abolit ni ne frustre en aucun cas cette realite que les epoux experiemntent ensemble, par la foi en Christ. C’est ce que je pratique, par la Grace de Dieu, durant mes trente annees de marriage et c’est ce que je preche aussi! Merci. Le Seigneur Jesus vous benisse tous- amen!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »