Points Non Négociables

Des questions autour de l’ordonnance en faveur de la vie de Vincent Lambert

Commentaires (2)
  1. BABEY dit :

    Pendant de nombreux mois, il n’a été question que d’euthanasie active ou euthanasie passive. Cette classification a disparue grâce aux clarifications apportées aux médias.
    Ne pensez-vous pas qu’involontairement ou plus volontairement, le tribunal de Châlon-en-Champagne a ouvert un nouveau clivage : “euthanasie versus acharnement thérapeutique” et que les médias ne vont retenir que l’acharnenemnt thérapeutique sur la personne de Vincent Lambert , naturellement pour renforcer la solution de l’euthanasie, sapant ainsi tout le travail de ceux qui luttent contre ? Le tribunal n’aurait-il pas du se montrer incompétent et, en l’absence d’une loi mortifier à venir, ne recommander que l’application de la loi Léonetti ?

  2. toto dit :

    Voila qui est clair.
    J’aimerais faire remarquer au Dr Kariger et à l’épouse de M Lambert qu’il a une âme, qu’il entend probablement tout ce qui se dit autour de lui, qu’il prie probablement et que sa vie est précieuse aux yeux de Dieu.
    Il n’est pas impossible qu’il sorte de son état sans garder de séquelles, il y a eu des cas autrement dramatiques où le “comateux” est revenu à un état normal. Que feraient Kariger et son épouse, si cela arrivait? Et cela peut arriver.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »