Perepiscopus

Cherchez-vous un boulot ?

Commentaires (4)
  1. Emmanuel dit :

    Faut-il être un fieffé progressiste comme c’est le cas jusqu’à présent ?
    Si un tradit “pure jus” se présente ?………

  2. Thierry dit :

    Un bon relationnel?La connaissance du français n’est donc pas un critère?

  3. Vincent Delérins dit :

    Père,
    Fortement interpellée en Eglise, je me propose de répondre à votre appel, fort de mes engagements et de mes responsabilités..; Lors de l’épreuve de ma séparation en décembre 2011 j’ai été sollicitée par la communauté chrétienne de mon village afin d’animer les célébrations liturgiques des enfants en absence de ministère ordonné (CLEAMO)… Après une formation intense réalisée à Paris au Centre Pastoral des Animateurs Liturgique (CPAL) lors de trois week-ends dans l’année j’ai pu être mandatée par Albert, notre Père Evêque comme DDAL (Déléguée Diocésaine à l’Animation Liturgique).
    Quelle richesse de recevoir cette confiance en Eglise ! Egalement animatrice d’un groupe de catéchumènes (je pense demander le baptême pour mon fils de 12 ans, et m’engager dans un chemin “en route vers la confirmation” et missionnée par la BTT (Bibliothèque Théologique Tournante) j’ai eu la joie de recevoir et partager avec Mgr Doré et Mme Pedotti. C’est toute cette richesse que je porte comme ALCB (Animatrice Liturgique des Communautés de Base) que je voudrais partager avec les téléspectateurs du Jour du Seigneur.
    Mes compétences spécifiques pour réussir dans cette mission ecclésiale sont la maîtrise du coloriage et celle du découpage. Je sais aussi utiliser un rétroprojecteur. Un entretien physique régulier me permet de faire des mouvements amples et souples derrière le micro ou derrière l’autel afin d’animer l’assemblée réunie pour faire Eglise.
    Ma candidature s’inscrit vraiment dans une parole forte !
    Dans l’attente d’une réponse positive,
    Ginette XXXX, maman célibataire, 42 ans.

  4. Marie-Josèphe dit :

    La messe diffusée le 9 février était-elle un office catholique ou une cérémonie luthérienne puisque la consécration a été effectuée avec des galettes de pain ordinaire coupées en petits morceaux pour les servir aux fidèles et le vin servie par un pichet dans des petits verres dont on ignore si c’était du jus de pomme, de raisin ou de vin. Ce fut spirituellement un choc d’avoir assister à cette cérémonie si peu catholique.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »