En Une

L’évêque de Springfield et le refus de la Communion aux dissidents

Commentaires (9)
  1. Jacq44 dit :

    Oui bien sur mais le Christ a dit qu’il venait aussi pour les malades…voir la parabole de l’enfant prodigue…
    Jacq 44

    1. Tiernvael dit :

      Il faut lire toute la parabole, le fils demande pardon à son père et le père pardonne, là ce n’est pas le cas.

  2. rocheteau dit :

    normal ! la faute est publique, s’il recevait publiquement la sainte communion ce serait scandaleux….

  3. Shimon dit :

    Jacq44, oui mais l’enfant prodigue s’est repenti; il est allé vers son père décidé à dire père j’ai péché contre le ciel et contre vous. Je ne suis plus digne d’être appelé votre fils. Le père miséricordieux devant une telle attitude l’a relevé et restauré dans tous ses droits.
    Quelle aurait été l’attitude du père miséricordieux si son fils était revenu en disant je ne regrette rien et je veux maintenant la part de mon frère pour continuer ma vie de débauche?

  4. theofrede dit :

    tout ça se passe en Amérique
    existe-t-il un seul évêque en France qui prenne ce genre de décision ?
    il y a pourtant beaucoup d’hommes politiques français, Valéry Giscard d’Estaing en tête, à qui elle devrait s’appliquer

  5. Ecole Maison dit :

    Que signifie ce “dissidents” ? Un joli mot pour un agent de l’ordre mondial, non, Daniel ?

  6. Melmiesse dit :

    Dans la parabole du festin nuptial, un homme ne portait pas la tenue de noces, le roi a dit:” Jetez-le dehors dans les ténèbres: là ou sont les pleurs et les grincements de dents” On a toujours considéré que porter les vêtements de noce voulait dire accorder sa foi et ses actes

  7. LE GUEN dit :

    Mais vous avez compris la chose à l’envers. Il était un opposant à l’avortement et il s’est converti ….en faveur de l’avortement et ce publiquement. Donc logiquement on peut lui refuser la Sainte Communion puisqu’il milite publiquement en faveur de l’avortement au point d’avoir les félicitations de planned parenthood (pro-avortement), l’équivalent “du planning familial” français. Mais comme l’a dit un commentateur, peu d’évêques français prendrait ce genre de décision.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »