Summorum Pontificum

Fontgombault et la messe

Commentaires (2)
  1. Sylvie Houbouyan dit :

    Merci pour cette réflexion qui tend à rapprocher les deux formes, et à ne plus laisser de place au Diviseur.
    – La forme extraordinaire met l’accent sur la prière .
    – Pour les moines dont la vie est prière , la prière est le corps du Christ
    – Il serait bon d’introduire dans la forme ordinaire quelques gestes de la forme extraordinaire .
    Voici quelques propositions de Dom Pateau heureusement interrogé par ” La Nef “

  2. Jean Ferrand dit :

    Personnellement je ne crois pas à un enrichissement mutuel des deux rites. Je crois plutôt qu’ils devraient se développer parallèlement et non se fondre. Pourquoi pas deux congrégations pour le culte divin à Rome ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »