Perepiscopus

A cheval dans la cathédrale

Commentaires (15)
  1. Giroud dit :

    Hé bien pour ma part, je trouve très choquant un numéro de cirque dans une cathédrale. Poésie ou pas, ce n’est pas le lieu d’une exhibition hippique.
    C’est avant tout un lieu de recueillement, d’adoration et de prière.

  2. lucide dit :

    No comment !

  3. sygiranus dit :

    Au fou !
    Déjà, pour un chrétien, l’homme n’est pas le compagnon du cheval même par poésie, il est son maître ! Et la Vierge Sainte, quelque soit la nature de sa robe, n’est pas une “chouchoute” mais une Mère vénérée.
    Cette inversion des sentiments signe le désordre qui règne dans la tête des clercs et de ceux qui se prétendent les responsables de notre liturgie.

  4. Prieur Grandville dit :

    Besançon une fois de plus mis à l’honneur !

  5. JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD dit :

    Bonjour,
    Il est quand même dommage que l’on prenne une cathédrale pour une écurie.
    Je pensais, certainement naïvement, que c’était un lieu de prière et de recueillement, j’ai dû louper un épisode!
    Il est “urgentissime” de ne pas cesser la prière à notre Seigneur JÉSUS-CHRIST.
    Jusqu’à ce qu’Il revienne remettre de l’ordre dans notre pauvre Église catholique.
    Merci!
    JFL

  6. Emmanuel dit :

    Ce délire ne doit pas étonner si l’on note que cela se passe dans le diocèse de Besançon, dont l’évêque est le même que celui qui a eu l’heureuse idée de faire venir une pasteur protestante divorcée-remariée devant des fidèles de son diocèse appelés à bêler leur sympathie et leur compréhension à la vue de cette infâmie. Voir à ce sujet le Post du 15 mai 2014 intitulé Diocèse de Besançon: venue d’une pasteur divorcée-remariée, et le commentaire d’Emmanuel en forme de DPR constat n°4 déposé le 16 mai 2014 at 22h 52.

  7. Françoise dit :

    Ce n’est pas parce qu’il y a parfois des messes avec bénédiction d’animaux comme les aimait tant Saint François d’Assise qu’on peut se permettre de transformer une cathédrale en cirque. Dommage que Mgr Lacrampe n’ait pas su faire la différence.

  8. petilu dit :

    une cathédrale n’est pas un cirque .mais autrefois ,les nobles y rentraient montés sur leur chevaux ! peut etre se sont-ils pris pour la nouvelle noblesse?
    Ils n’en n’ont ni l’étoffe ,ni la classe, ni la foi !! mais sont soutenus par le vicaire du Christ!!
    Je croyais que Ce Dernier avait chassé, violemment les marchants du temple??
    quelle pitié!! On est tombé bien bas!!

  9. LOUIS dit :

    L’abomination dans les lieux saints.

  10. zalamalek dit :

    Je suis très choqué. Je n’aurais jamais imaginé une chose pareille dans une cathédrale. Bientôt une gay pride pendant qu’on y est?

  11. zézé dit :

    Je ne comprends pas que de telles choses se passent dans une Cathédrale. Je suis choquée et outrée.

  12. bougejjj dit :

    L’Eglise n’est pas un cirque, ni une salle de show-biz ou de tout autre spectacle.C’est la maison de Dieu et l’on devrait souvent relire le passage de l’evangile ou Jésus chasse les vendeurs du Temple.

  13. Melmiesse dit :

    dépôts de crottins devant le Saint Sacrement
    : Pendant la révolution de 1789, les églises de ma communes ont été réquisitionnées pour y loger des chevaux et entreposer le fourrage . Après ces évènements il a fallu restaurer

  14. cril17 dit :

    Très juste Melmiesse ! Mais, sauf erreur, cela ne se faisait pas avec l’accord de l’évêque voire même à sa demande (?) sauf bien sûr dans certains cas dont un certain clergé assure aujourd’hui encore, semble-t-il, la pérennité …

    D’où l’aspect “novateur ” de l’événement …

    ” Quand Besançon nous donne l’heure, sans avoir à attendre ses montres de demain …”

    http://cril17.info/2014/05/23/11769/

  15. Icarus dit :

    Du cirque dans une cathédrale , ce n’est pas nouveau et , de plus , cela n’a rien d’étonnant quand on connaît les antécédents de Monseigneur Bouilleret ci-devant Évêque d’Amiens…..

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »