Points Non Négociables

Exit : suicide facilité pour les Suisses âgés

Commentaires (3)
  1. Michel Cliche dit :

    Aux Pays-Bas : voire la peur d’une personne âgée de devenir aveugle pour pratiquer l’euthanasie…

    Quelle tristesse de voir et d’écouter supposément nos sages de nos sociétés qui ne se rendent même plus compte de la grandeur de leur folie… Il faut porter la croix!

  2. Gilberte dit :

    L’agence Dignitas a fait beaucoup de bruit à l’époque: le directeur récupérait argent bijoux riches vêtements qu’il cédait à un revendeur; il recevait dons et legs -parfois 100 000 ou 200 000 dollars. Le suicidé prenait le barbiturique que le docteur avait préparé et avait payé 7000 dollars pour cela. Ainsi la dignité se trouve du côté du mort et pas du bien portant. La vieillesse, la maladie, le handicap sont le prétexte à satisfaire les bas instincts de la société: mépris de l’autre, égoïsme, amour de l’argent on frôle souvent le sordide

  3. Françoise dit :

    Et là encore, silence radio jusqu’à ce jour de la Conférence des Evêques Suisses, idem lors de l’adoption de la loi sur la “solution des délais” (dépénalisation de l’avortement, comme en France en 1974) acceptée par referendum en 2002.

    Par contre, lors du vote sur l’extension de la construction des minarets en Suisse (il n’y en avait “que” quatre) en 2009, la CES avait recommandé avec feuillet imprimé à l’entrée des églises, de voter OUI (mais le peuple a voté NON) et les décisions populaires sont appliquées.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »