Perepiscopus

Nominations dans le diocèse de Gap

Article précédent
Le site de la CEF se modernise
Commentaires (9)
  1. toute notre reconnaissance et nos Prières pour ces Prêtres en charge de tant de paroisses ; qu’ils trouvent auprès de leurs futurs paroissiens le soutien moral indispensable.
    C’est sûr que ces serviteurs de DIEU n’ont pas le même sort que ceux de Paris dont certains beaucoup plus “gâtés” sur le plan matériel ….. mais pas sur le plan spirituel parce qu’ils ne sont pas si proches de leurs ouailles, celles qui sont pauvres, les simples, les rejetés , et sont de ce fait, pour ceux qui n’y prennent garde, moins riches de coeur.

    Union de Prières pour tous et pour nous.

  2. a.picadestats dit :

    J’espère que le Père Fournier a une bonne voiture…

  3. vendome dit :

    Des nominations, certes.
    Mais combien d’ordinations?

  4. vendome dit :

    Voici un des diocèses qui meurt spirituellement et sans doute financièrement.
    Des nominations (un prêtres avec 32 paroisses!)
    Aucune ordination!
    Triste.

  5. karr dit :

    L’exemple du diocèse de Gap se retrouve en bien des diocèses de France,cette situation était à prévoir depuis déjà plusieurs décennies .
    Des prêtres disponibles se trouvent à la Fraternité Saint-Pierre,l’Institut du Christ-Roi,la Fraternité St-Thomas Becket,l’Institut du Bon Pasteur etc…
    Si tant de paroisses demeurent sans pasteurs en France pourquoi ne pas appeler ces jeunes prêtres?
    Nos évêques sont pleinement responsables de cette situation catastrophique,les autorités Romaines et le Pape François n’y échappent pas non plus,il est évident que le Souverain-Pontife actuel et ses conseillers sont hostiles à la Tradition et trop souvent par ignorance.
    Il semble que le Pape Argentin ignore volontairement les Eglises Européennes et Nord-Américaines,il en est encore aux illusions des années post-conciliaires.

  6. Kanjo dit :

    un seul curé pour plus de trente paroisses. Comment pourra-t-il faire ? comment pourra-t-il remplir ses fonctions partout à la fois ? Même s’il n’y a que peu d’habitants dans chacune de ces paroisses, il y a fort à craindre que ce prêtre devra se concentrer sur certaines actions et certains lieux, et abandonner le reste, sinon, il ne pourra pas faire bien son travail.
    Et bien sûr, c’est partout pareil, et c’est un cercle vicieux : on manque de prêtres alors on n’annonce plus l’évangile et on bâcle la liturgie ; on n’annonce plus, donc on ne vit plus de l’évangile ; on ne vit plus et on ne prie plus donc on ne forme plus de prêtres, on ne forme plus, donc on manque de prêtres…jusqu’au jour où on confiera quelques paroisses à des vrais et saints prêtres qui instaureront un cercle vertueux.
    Nos évêques ont-ils seulement remarqué que la plupart des jeunes hommes appelés au sacerdoce ne peuvent y répondre que s’ils ont déjà l’habitude d’aller à la messe ? Il est rare que des jeunes ayant abandonné l’Eglise après (ou avant) leur profession de foi y reviennent pour entrer au séminaire.Combien de jeunes non catéchisés se trouvent-ils actuellement dans les séminaires ?

  7. Roger dit :

    Il faut tout de même préciser que pour assurer sa mission sur ses 32 paroisses le père Pierre Fournier sera assisté de 2 autres prêtres qui sont déjà présents sur place.

  8. Vincent Delérins dit :

    Je ne comprends pas la logique de Mgr Di Falco !!!! Il signe une profession de foi selon laquelle une religion ne peut détenir la Vérité, donc que le christianisme n’est pas la Vérité, donc que le Christ n’est pas la Vérité…. et par ailleurs, Monseigneur Di Falco procède à des nominations de curés ! Mais des curés pourquoi faire ?

    Pour chanter ?

  9. MYRIAM dit :

    Pour les futurs séminaristes nous avons en France des PSY (pchitt) laîcs évidemment
    qui déterminent qui peut ou non devenir prêtre!!!!!et ça ils vident les séminaires….

    Pourquoi autant de séminaristes à l’étranger pour vivre leur vocation….
    Pourquoi si peu de diocésains? les évêques responsables ont pour certains oublié leur rôle…..
    à savoir soutenir les prêtres de leur diocèse.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »