Perepiscopus

Nouveau moyen de revenu pour des diocèses

Commentaire (1)
  1. Ramets dit :

    Le mot “salaire” pour 350 prêtres me tétanise. As t’ on tant perdu le sens du mot “vocation” que l’on fasse du prêtre un salarié fonctionnaire à vie de l’institution Eglise. Ce vocabulaire est partout, il est une démission devant des syndicats. Un prêtre de mon diocèse m’a un jour lancé : “Je n’ai pas fait BAC + 7 pour un tel salaire de misère !”

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »