En Une

Le berger fuit lorsqu’il se tait

Commentaires (3)
  1. Courivaud dit :

    Excusez-moi par avance pour cette insistance ci-après.

    Bien sûr, pas question de mettre fondamentalement en doute ces indications et ces recommandations sur un comportement plus “actif” d’évêques résidant en France ou hors de France (sous réserve de vérifier les faits et les initiatives prises ou à prendre, cités par “Daniel-Ange” et leur portée, bien sûr). Il semble cependant que cette forme de passivité et ces errements dans la conduite “du troupeau aux évêques confié” que ce prêtre dénonce à juste titre ne seraient pas de cette ampleur si l’on avait “à Rome” un magistère soucieux de vérité et ne recherchait à remplacer l’infaillibilité qui PAR DEFINITION s’attache à ce magistère par une espèce de “pastoralisme” emprunt de relativisme, d’opportunisme politique (à l’égard de la démocratie, par exemple….sachant que celle-ci, dans sa forme actuelle, remet fondamentalement en cause le rôle magistériel des évêques et du pape venant en appui à ceux-ci). Et cela fait déjà longtemps que ce “pastoralisme” est démissionnaire (à titre d’exemple, Jean Fourastié en 1976, dans la rubrique “libres opinions” du journal “Le Monde” avec l’article intitulé : “Eglise missionnaire ou Eglise démissionnaire ?”).

    Pourquoi ne pas le dire clairement, explicitement ? En quoi offenserait-on le successeur de saint Pierre et les successeurs des Apôtres, pas seulement en France, en le disant ?.

  2. cril17 dit :

    Allo Monsieur le Cardinal de Paris ? La destruction de Paris, c’est pour quand, d’après vous ? … Allo Rome ?

    http://cril17.info/

  3. gerard dit :

    De Grand Saint nous on averti Saint Nylus et ce n’ai pas d’aujourd’hui mais c’est POUR AUJOURD’HUI.Réveillez vous.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »