En Une

La lettre de remerciement d’une femme africaine à Meriam Ibrahim

Commentaires (6)
  1. Jean-Pierre Delmau dit :

    Lettre merveilleuse, et pleine de profonds enseignements. A diffuser autour de nous.

  2. soleily dit :

    Merci à Madame Meriam Ibrahim pour le courage, pour la foi incarnée qu’elle a vécu dans ses épreuves et dans son bonheur de mettre au monde et de nourrir son bébé.
    Et merci à Madame Obianuju Ekeocha qui souligne ce que peut, ce que doit être le féminisme authentique
    Je suis convaincue qu’il existe aussi en Europe des femmes qui, désirant ardemment la liberté, la dignité des femmes , vénèrent l’engagement si authentiquement chrétien de Meriam; il existe aussi en Europe des femmes qui refusent le féminisme radical qui veut faire de toute femme libérée une égoïste individualiste, une femme sans foi n’ayant pour loi que son plaisir.
    Nous devons mieux nous faire entendre, nous faire voir, pour témoigner de l’amour d’un Dieu qui n’est pas un dieu guimauve mais qui est un Dieu qui se donne et nous appelle à vivre du don de nous-mêmes.
    Prions et témoignons pour tous les chrétiens persécutés dans le monde.

  3. Evelyne dit :

    Merci pour ce très bel article. En tant que femme Africaine, je suis très sensible à cette question du respect de la vie, si conforme à nos traditions. Malheureusement, les jeunes (et même certains moins jeunes) se laissent embrigader à la pelle par des doctrines pro-avortement pour des motifs prétendument économiques, qui sont le plus souvent un paravent a l’égoïsme et a l’individualisme croissant dans nos sociétés. Les medias, à coups de séries à succès d’une moralité douteuse, y sont pour beaucoup. Le drame c’est que la télévision est partout, même dans les taudis en tôle, et par conséquent tout le monde est exposé aux nouvelles “idéologies”.
    Je vais diffuser cette lettre et faire connaitre le combat de Meriem autour de moi, auprès de mes sœurs congolaises, surtout nos jeunes filles qui n’ont certainement jamais entendu parler d’elle, mais qui par contre connaissent les moindres faits et gestes de nénettes du genre Beyonce ou Janet Jackson. Oui, l’Afrique peut aussi adherer au Seigneur, de tout son cœur, avec la conviction, le courage et les sacrifices qu’implique le signe des Chrétiens : la Croix du Christ. Meriem nous en donne la preuve éclatante. MERCI MERIEM !!!
    Evelyne à Kinshasa

  4. Françoise dit :

    Lettre sublime, émouvante, extraordinaire de vérité évidente, rayonnante par la foi et l’admiration qu’elle inspire … que dire ? Merci, Madame Ekeocha !

  5. TUCHSCHERER Jean-Michel dit :

    Quel message fabuleux de Vie, d’Amour et de courage! Si seulement toutes les femmes du monde pouvaient s’en inspirer.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »