Points Non Négociables

Kenya : mobilisation “religieuse” pour le planning familial

Commentaires (4)
  1. Nostradamus dit :

    Combien l’IRCK a-t-il été payé pour faire cette déclaration? Combien de subsides promis et à quel usage? C’est ce qu’il serait intéressant de savoir.

  2. toto dit :

    Et bien les « dignitaires » sur le terrain, il ne leur reste plus qu’à contrer cette infamie. S’ils ne le font pas, à toutes les homélies dans toutes les églises, ils seront complices du massacre des innocents.

  3. Françoise dit :

    Et pourquoi ne pas promouvoir les méthodes naturelles dont on parle si peu et dont bien des gens sont contents (j’en ai connus) ?

    1. W. Harvey dit :

      Naturelle, écologique et équitable.

      Qui d’entre nous n’est jamais resté quelques jours, voire quelques semaines sans relations sexuelles ?
      Pourquoi alors les méthodes de régulation des naissances se fondant sur une continence périodique ont-elles si mauvaise presse, sont-elles décriées, honnies, attaquées ?

      Il s’agit d’une sexualité 100 % naturelle, écologique et équitable.
      Naturelles elles le sont ne recourant à aucun artifice, avec refus de la médicalisation d’une chose naturelle.
      Écologiques, sans engrais ni pesticide, elles ne perturbent ni l’environnement ni la biologie de la femme.
      Équitables , elles évitent le consumérisme et la marchandisation du sexe au profit des fabricants de latex, d’hormones de synthèse, de dispositifs intra-utérins onéreux.
      Sortir d’une sexualité dépendante du commerce et du marché peut être un vrai plaisir et une vraie libération. Libre comme le vent, vraiment maître de soi.
      Sans parler des effets secondaires néfastes sur la santé que l’on évite.

      La femme est cyclique, l’homme ne l’est pas. Pourquoi l’homme imposerait-il son mode de fonctionnement à la femme ? Pourquoi exiger qu’elle soit disponible en tout temps, 24/7 ? Comment ne pas se rendre compte qu’un petit jeune de temps en temps augmente le plaisir de la consommation ? Permet de découvrir d’autres mode de relation que celle qui est fécondante ? Que les paroles et les regards, les effeuillages et les caresses, les baisers et les jeux sont vraiment importants ? Que s’aimer ce n’est pas tant se regarder l’un l’autre que de regarder ensemble dans la même direction, et que le sexe n’est qu’une composante de la relation ?

      Pourquoi mettre dans les parties les plus intimes de la femme une machine à avorter automatique ?
      Pourquoi intoxiquer la femme avec des poisons à doses supra-physiologiques dyschronologiques, qui vont perturber sa circulation, son foie, son métabolisme, sa peau, son système nerveux ?
      Pourquoi enfiler une chaussette de latex qui amorti les sensations ?

      Qu’est-ce que la puissance si ce n’est de pouvoir avoir la maîtrise de ses instincts ? L’homme (et non pas le surhomme) n’est-il pas celui qui en toute circonstance est maître de lui ? La vraie liberté n’est-ce pas de se libérer à la fois de la pression du monde et de ses instincts ? Libre et puissant, puissant et libre, tel nous a créé le Créateur, mais cette liberté et cette puissance est non seulement à recréer à chaque instant mais à développer en permanence. Ne transformons pas l’homme en esclave.

      Mais finalement, pourquoi recevoir la vie, si ce n’est pour la transmettre ? La finalité ultime de la vie n’est-ce pas sa perpétuation ? Pourquoi priver la sexualité de son meilleurs fruit, l’enfant ?

      Croissez et multipliez, remplissez toute la terre et dominez la.

Traduire le site »