En Une

Mgr Aillet encourage à manifester le 5 octobre

Commentaires (6)
  1. Bisson dit :

    Merci Monseigneur Aillet pour ces paroles réconfortantes dont notre société a besoin.
    La Famille de base n’est – elle pas Joseph, l

  2. Bisson dit :

    Merci Monseigneur Aillet pour ces paroles réconfortantes dont notre société a besoin.
    La Famille de base n’est – elle pas Joseph, l

  3. Henri dit :

    Texte et attitude absolument remarquables de la part de Monseigneur Aillet. Un grand bravo, un grand merci.

    Malheureusement, c’est l’inverse que l’on observe de la part de la quasi-totalité des autres évêques, soit qu’ils ne disent mot, soit pire, ce qui est quand même un comble, qu’ils promeuvent des stratégies de diversion. Un exemple, celui de Mgr Centène, pour le diocèse de Vannes, qui n’a rien trouvé de mieux que d’organiser à Sainte-Anne d’Auray le 5 octobre, jour de la manif pour tous à Paris et Bordeaux, une réunion sur la famille pour les fidèles de son diocèse, empêchant ainsi ceux qui voudraient aller à cette réunion d’aller à Paris ou Bordeaux. La diversion est évidente, car rien n’empêchait Mgr Centène de choisir le dimanche précédent ou le dimanche suivant pour son opération. Quel égoîsme de se réjouir bien au chaud entre cathos des beautés de la famille tout en laissant la société, sans rien dire contre, priver des enfants de père ou de mère et inciter de pauvres femmes à louer leur ventre. Cet égoîsme est ignoble.

    De même, à Paris, Mgr Vingt-trois » bassine » toutes ses paroisses depuis de nombreux mois avec son histoire d’envoi des fidèles en mission dans le cadre de l’avent prochain (vous savez, cette idée gentille d’aller voir ses voisins, sa boulangère pour leur parler de la bonne novelle de l’Evangile…) sans par contre dire le moindre mot de la GPA, de la PMA, du genre, de la manif du 5 octobre etc..Si l’on fait des grandes manœuvres de mission, la première de celles-ci ne devrait-elle pas consister à défendre les enfants qu’on prive de père ou de mère et les femmes qu’on pousse à louer leur corps. Faire des gesticulations de mission sans dire un mot de cela, c’est à contrario signifier que ce n’est pas grave. C’est de la contre-information. On peut même se demander si ça n’est pas, comme dans le diocèse de Vannes, de la diversion. Qu’est ce que c’est que cette doctrine sociale de l’Eglise qui se contre-fiche de la défense des plus faibles?

    1. Carole dit :

      Merci Henri pour votre commentaire, je suis absolument d’accord. Bonjours de Bruxelles.

  4. conneriephobe dit :

    Merci Monseigneur, vous êtes une fois encore le Berger des brebis abandonnées que nous sommes par nos évêques et responsables religieux.

    Pourquoi ce silence assourdissant et incompréhensible de l’Eglise Catholique sur ces sujets ???????

    De quoi ont peur tous ces évêques que vous ne craignez pas ? Qu’ils rendent leur mitre et leur crosse s’ils ne font pas le job pour lequel ils ont dit OUI, suivre Jésus dans son Humanité et sa Vérité, défendre le plus petit et la famille, fondement de la société.

    Ils n’ont pas encore compris qu’il suffirait qu’ils nous appellent- comme vous le faites- pour que nous les suivions en masse ?
    Qu’ils donnent l’exemple au lieu de trembler et de se soumettre. Dieu n’aime pas les tièdes.

  5. Pierre dit :

    Un grand merci, Monseigneur, pour cette prise de position qui devrait être celle de tous les hommes de bonne volonté.

Traduire le site »