En Une

Espagne : Mgr Munillo, l’avortement et le devoir des catholiques en politique

Commentaire (1)
  1. toto dit :

    Voilà une parole forte:
    ” Pour le dire clairement : un catholique qui aspire à être fidèle aux principes de la doctrine sociale catholique ne peut pas en toute cohérence voter pour les partis politiques d’envergure nationale présents dans l’actuel congrès des députés.”
    Que les catholiques du monde entier en prennent de la graine. Que les prêtres préchent sans discontinuer contre ce crime abominable, qu’ils excommunient les hommes politiques catholiques complices de ce crime abominable, comme le demande SER le cardinal Burke.
    Mais les catholiques français sont devenus des petits-bourgeois peureux, des tièdes, indifférents aux victimes et prompts à trouver des excuses aux assassins

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »