En Une

Notre société organise le meurtre légal de l’enfant dans le sein de sa mère

Article précédent
"A nos frères musulmans"
Commentaires (9)
  1. Patrick Gourand dit :

    Le discours de cet évêque repose entièrement sur l’erreur pour ne pas dire sur l’apostasie inconsciente peut-être, mais réelle. “Les terroristes se revendiquent de dieu.” Non, ils se revendiquent de leur dieu qu’ils nomment Allah. Le Dieu de l’évêque devrait être le Dieu et Père de N Seigneur Jésus-Christ engendré de toute éternité dans la spiration de l’Esprit-Saint. Si Allah = Dieu, c’est tout simplement gommer Notre Rédempteur. Or, on sait que l’incarnation de Dieu fait horreur à l’islam. Ces évêques sont lamentables et pitoyables, de vrais marionnettes au service du pouvoir en place, des poltrons et des pleutres.

    1. Arnaud dit :

      Et vous, vous êtes un insulteur qui interprétez les propos de ce prélat pour lui prêter une intention mauvaise… C’est vous qui êtes lamentable, et vous ne vous en rendez même pas compte… Le sermon ne porte pas sur l’islam ou sur la vision de Dieu dans l’islam ou sur les différences entre islam et catholicisme (vous pouvez déplorer qu’il n’en parle pas ou que ce sujet soit trop peu abordé, mais ça ne vous donne pas le droit d’insulter). Il rappelle l’interdit de la violence hors légitime défense – individuelle ou collective (”guerre juste”), le sacrifice de Jésus pour nous, l’amour que nous devons avoir pour nos ennemis, et aussi la fragilité d’une société qui transgresse l’interdit du meurtre en légalisant l’avortement et l’euthanasie (ce n’est pas le discours caractéristique d’une ”marionnette du pouvoir en place”, vous en conviendrez). Bref, rien que des vérités de foi et de morale qui s’imposent à tout chrétien… Et si c’était vous l’apostat? C’est quand même risible tous ces catholiques ”traditionalistes” (ou anarcho-traditionalistes?) qui déplorent la décadence de la société et de l’Eglise, mais y contribuent en faisant systématiquement des procès d’intention à la hiérarchie catholique, se permettent tous les abus de langage et vivent en révolte permanente.

  2. Marguerite dit :

    Les islamistes criminels se revendiquent de leur dieu, Allah, pour asservir, forcer à convertir, expulser ou massacrer les infidèles car c’est écrit moult fois dans le Coran. Les musulmans peuvent donc se revendiquer de leur dieu pour tuer. Ils n’ont pas le même dieu que les Chrétiens ! Ce commentaire fait croire le contraire !
    Allah est un dieu cruel et vengeur, qui ne prône en rien ni le respect de l’autre, ni la compassion, encore moins l’amour ! Ce sont des païens et, par notre comportement de Fils de Dieu, amenons-les à vouloir Le connaître et à se rallier à Lui.

  3. Courivaud dit :

    C’est bien, Monseigneur…. mais nous ne sommes plus en 1975 (promulgation de la loi sur l’IVG). Qu’avez-vous fait en qualité d’évêque pour aller à l’encontre de cette grave atteinte aux droits à la vie ?
    Et puis, manifesterez-vous le 25 janvier ?

  4. Alix dit :

    « Je ne peux pas dire que j’aime Dieu, si j’ai de la haine contre mon frère ! Cela est vrai des terroristes qui, hier, se revendiquaient de Dieu pour perpétrer des actes barbares et tuer froidement des semblables. C’est instrumentaliser Dieu que de justifier des crimes en prétendant le servir !”

    Tout à fait d’accord avec @Patrick et @Marguerite. Ce discours vaut pour des chrétiens, pas pour des musulmans. C’est le Christ qui nous commande d’aller nous réconcilier avec notre frère avant d’approcher de l’autel (Matth. 5, 23-24) C’est le Christ qui réunit dans un même commandement l’amour de Dieu et du prochain. Le Allah musulman au contraire ordonne de haïr et de tuer pour l’honneur de Son nom. Combattre et mourir dans le sentier d’Allah est le meilleur moyen de Lui plaire et de se gagner le paradis.

    Tant que nos évêques continueront à répandre cette fable du ‘même Dieu’, ils empêcheront les chrétiens de comprendre ce qui se passe vraiment.

  5. Françoise dit :

    Attention Mgr Roland, pas d’amalgame entre deux religions incompatibles !

  6. Rosme dit :

    C’est tellement simple : nous n’avons pas le même Dieu que les musulmans, parce que Jésus Christ est Dieu et que les musulmans ne croient pas qu’Il soit Dieu.
    Jésus Christ a dit aussi qu’il fallait passer par Lui pour aller au Père. On ne peut donc pas avoir Dieu le Père pour Dieu sans croire à Jésus Christ, le Verbe qui est Dieu avec le Saint Esprit.
    Le problème dans tout cela est que le Concile Vatican II a affirmé que les musulmans avait Dieu le Père pour Dieu (en Le séparant de Dieu Trinitaire qui est un seul Dieu), et que par conséquent nous avions (!) le même Dieu.
    Alors tant qu’on acceptera les nouveautés de Vatican II (qui n’a pas été un concile dogmatique mais seulement pastoral) comme crédible, on marchera sur la tête !

  7. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Peut-être que je suis borgne? Je n’y vois rien qui est contraire à l’Évangile…

  8. jj dit :

    Et la conscience, le coeur et l’âme des Catholiques, Elle n’est jamais blessée, Elle est jamais défendue ….par ces ” trop politiquement correctes ” représentant religieux

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »