Perepiscopus

Une société qui ne fait pas de la vie son bien essentiel peut-elle s’étonner que la vie devienne relative ?

Commentaires (6)
  1. KINDEL MAURICE dit :

    A diffuser sans modération!

  2. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Une société peut-elle détricoter toutes les valeurs, tous les repères, toutes les digues qui l’ont constituée et puis s’étonner que des gens privés de valeurs, de repères et de digues s’en prennent à elle ?

    Une seule question et c’est tout dire dans une interrogation digne de l’Esprit…

  3. ROMANOS dit :

    Magnifique ! Tout est dit !
    Merci à Mgr. Centène !

  4. Sami dit :

    Nous avons planté l’arbre de la diversité ; et ses premiers fruits arrivent à maturité.

  5. Jacques Bellamy dit :

    Monseigneur Centène,

    Je vous remercie très chaudement de ce discours à propos des voeux que vous formez pour cette nouvelle année, car ce texte est très juste et très équilibré; il remet toutes choses à leur place et nous guide sur la façon de réfléchir aux événements violents de ce début d’année en en cherchant les causes premières.

    Tous les efforts des hommes contre la violence , contre l’injustice économique et financière échoueront si nous ne remontons pas aux causes premières – en fait à la cause première: l’oubli de la recommandation de St Pie X ” (il faut) tout établir dans le Christ” – Omnia instaurare in Cristo” – Il nous faut donc “Tout rétablir dans le Christ”.

    Je vous salue très respectueusement.

    Jacques Bellamy

  6. France dit :

    La paix du monde passe par des mots.
    Mais comment évangéliser quand les mots ont perdu leur sens ? Quand tant de personnes ne savent plus se parler à elles-mêmes ni se comprendre ni comprendre les autres ?
    L’homme de paroles est à reconstruire.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »