Perepiscopus

Denier : la campagne du diocèse de Gap

Commentaires (7)
  1. toto dit :

    J’espère que les personnalités du showbizz ont beaucoup donné ou donneront beaucoup, en plus du slogan et de leur photo!
    On parle toujours de l’indemnité des prêtres et jamais des salaires des salariés laïcs. Pourquoi? Parce que les salaires et charges plombent les finances des diocèses.
    J’ai aussi un slogan: “Je suis clochard et n’ai pas d’argent, donnez à ma place!”

  2. Myriam dit :

    Oui et les laïcs sur-payés
    Ça suffit
    Payons plus nos prêtres !!!!

  3. Otto dit :

    Mon problème avec le denier est, qu’une partie de mon argent part au diocèse et est donc utilisé pour financer toute la bureaucracie déstructive, y compris la CEF. C’est un vrai problème de conscience.

    1. Françoise dit :

      @ Otto : En effet, notre argent est-il bien utilisé ? Autre question triste : Les prêtres condamnés pour pédophilie touchent-ils encore leur salaire en prison où ils sont nourris-logés-blanchis et n’exercent plus leur ministère ? Quant aux indemnités à verser aux victimes : d’où vient l’argent ? Pas assez de transparence, les donateurs ne sont pas assez informés sur la manière dont leurs dons sont répartis.

  4. Françoise dit :

    Autre pub : “Immobilier – lieu culte, vue imprenable, cherche petits dons … Vos dons nous aident à vous aider, agissez !”

  5. Odile dit :

    laïcs surpayés ?! je suis une laïque “surpayée” au smic. Tout comme mes collègues nous ne comptons pas notre temps, ni les réunions en soirée, ni les WE , les camps pdt les vacances, la catéchèse et la préparation aux sacrements à nous occuper de vos enfants . Sans compter une grande part de bénévolat …. ce qui donne régulièrement des semaines de 30h payées 20h (bcp de mi temps en Eglise)
    parce que tous ces laïcs dans les paroisses, les mouvements, les diocèses vivent leur mission passionnément en témoins de la foi et faire découvrir le Christ à tous. Ils ont été appelés, ils ne se missionnent pas tous seuls .
    Lorsque les prêtres et les religieux étaient nombreux et présents dans les paroisses et les écoles, il n’y avait pas besoin des laïcs “surpayés”. Au lieu de tout salir priez plutôt pour les vocations !
    Quand on ne connait pas la réalité du terrain rien on se tait

    une LEME ( Laïque en mission ecclésiale)

    1. toto dit :

      @Odile LEME
      Quand les fidèles les plus pratiquants n’avaient pas été virés des paroisses, il n’y avait presque que des bénévoles (à part l’organiste, le sacristain). Les paroissiens faisaient tout: la comptabilité, la comm, le ménage, les fleurs, les transports, la nourriture des prêtres, organisaient pélerinages et patronages, scoutisme, aûmoneries …etc Tout cela à l’oeil. Les bénévoles foutent le camp parce que les permanents salariés se prennent pour le Bon Dieu. Balayez devant votre porte, ensuite nous aurons des vocations.
      Je parle de ce que je connais: voulez-vous SVP écrire au diocèse de Grenoble pour demander combien gagne les “directeur de la communication”? Je vous demande de le faire vous-même puisque vous ne me croiriez pas. Et je vous prie de considérer tous les slariés, pas les cas particuliers au SMIC, dont vous faites partie.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »