Non classé

Pour Mgr Víctor Manuel Fernández, le document final du synode sur la famille ne va pas assez loin…

Commentaires (3)
  1. C dit :

    Mgr Víctor Manuel Fernández, est le prélat archétype parfait de la mondanité (celui qui suit voire encourage de suivre le courant au lieu d’être à contre courant comme ce doit de l’être un catholique, face au monde et en particulier celui d’aujourd’hui, un monde hormis les avancées technologiques ressemble bien à celui de l’empire romain, où les chrétiens ont survécu et se sont multipliés justement en étant à contre courant. A priori leur exemple a été oublié … de même que ce qu’y est écrit dans l’Ancien Testament et qui a été encore plus souligné par le Christ sur certains sujets). Une mondanité qui serait soit disant fustigée par le Pape actuel. Et pourtant ce prélat doit sa place au soleil…et son poste comme recteur, au pape actuel.
    Ce prélat pour certains catholiques d’Argentine est loin d’être une référence (la blogophère hispanophone catho de conviction l’a beaucoup épinglé depuis pas mal de temps) mais a des qualités carriéristes évidentes.
    Mais qui suis-je pour penser?!

  2. toto dit :

    Lesz universités Catholiques du monde entier sont les foyers des erreurs et hérésies modernes. Depuis la capitulation en rase campagne devant les théories de l’évolution (1920)

  3. Hervé Soulié dit :

    Voyez-vous, ce qu’il y a d’inquiétant dans ce personnage, ce n’est pas l’insignifiance de son opinion sur le sujet dont traite le synode (elle est très largement reconnue comme telle), c’est qu’il soit considéré comme un proche du pape.
    Une fois encore, c’est davantage l’inquiétude que la confiance qui naît en nous.
    Mais peut-être nous inquiétons-nous à tort….

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »