Non classé

Nouvel évêque maronite à Lattaquié (Syrie)

Commentaires (4)
  1. Philibert dit :

    En clair, Mgr Elias Khoury Sleman a été nommé évêque de l’éparchie maronite de Lattaquié en 2012, trois ans seulement avant d’atteindre la limite d’âge et d’être remplacé par le nouvel évêque, heureusement beaucoup plus jeune (53 ans).

    J’avoue que j’ai du mal à comprendre une nomination d’évêque pour un délai aussi court…

    1. Jean-Marie Vaas dit :

      Très bonne question ! Bien vu. Nous ignorons les raisons qui ont présidé à cette décision.

      1. Luc dit :

        Ces problèmes ne se poseraient pas si le Saint Siège était moins latinocrate et laissait les Églises orientales se gouverner selon leurs traditions, c’est-à-dire, entre autres, en nommant elles-mêmes leurs évêques (et sans cette limite d’âge, invention bureaucratique de Paul VI). Vous soulignez la sollicitude de Benoît XVI et de François Ier vis-à-vis des Églises non-latines mais, en dépit dela bonne voloonté de ces deux papes, ils n’ont cessé de diriger ces Églises selon le mode latin. Quand donc cessera la latinocratie? L’Église universelle doit être en communion avec Rome mais elle n’est pas le monopole de l’Église latine!

  2. yves dit :

    Il me semble que c’est le texte du “Vatican Information service” que vous citez qui est défaillant. Il évoque l’atteinte d’une limite d’age. Or M. Sleiman a 63 ans. Et la version originale du bulletin quotidien de la salle de presse du Saint-siège, en italien, ne précise pas que cette renonciation est présentée pour limite d’age, mais simplement en conformité du canon 210 du Code des Canons des Églises orientales (“Il Sinodo dei Vescovi della Chiesa Patriarcale Maronita, tenutosi in sessione straordinaria elettiva dal 10 al 14 marzo 2015 ha accettato la rinuncia al governo pastorale dell’Eparchia di Lattaquié, presentata da S.E. Mons. Elias Sleiman, in conformità al can. 210 CCEO”), lequel canon précise juste “L’Evêque éparchial qui a atteint soixante quinze ans accomplis ou qui pour infirmité de santé ou pour toute autre cause grave est devenu moins apte à remplir son office, est prié de présenter la renonciation à son office.”

    La limite d’age n’est pas atteinte. Le néo-retraité est nommé à la présidence d’un tribunal éparchial: on peut donc supposer qu’il ne présente pas sa démission pour une question de scandale financier, doctrinal ou de mœurs. La raison la plus vraisemblable est donc un problème de santé, probablement pas prévisible il y a 3 ans…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »