Perepiscopus

Mgr Sarrabère a fêté ses 40 ans d’épiscopat

Commentaires (3)
  1. Joel dit :

    Ma famille habitant une commune de ce diocése, à la frontière avec celui de Bayonne, je pense bien connaitre la situation du catholicisme dans les Landes.
    Diocése politiquement trés rouge ( ma commune familiale est communiste depuis la libération, un exemple parmis tant d’autre), le désert spirituel est plutot grand dans ce diocése qui est le plus vaste de France ( en supperficie). Mis à part l’abbaye de Mayilis, le carmel de St Sevet et le Père Michel Dubroca ( exorciste du diocése je crois) il n’y a pas grand chose. La messe traditionelle n’est célébrée qu’à Clermont en Chalosse, située entre Dax et Orthez, par la Fraternité st Pierre qui a récupéré une paroisse longtemps occupée par l’abbé Noel Tibur (décédé à la Toussaint 2010). Ce dernier, à qui on lui demandait si il n’avait pas d’ennui avec l’évèque ( L’abbé Tibur restant fidéle à la messe de son ordination) répondait que Monseigneur avait trop besoin de lui pour lui traduire les textes latins venus de Rome.
    Le successeur de Mgr Sarrabère, Mgr Breton, n’a pas laissé non plus un souvenir imperissable, malgrés des prises de positions et des actions ( rares il faut le dire) courageuses. Il avait bien trop peur de ses prétres, dont certains fricotent avec des milieux bien peu catholiques.
    Mgr Breton a été contraint, par raréfaction de prétres, d’accepter la mise en place des obséques sans prétres ( sous entendus avec laic…) dans certaines paroisse. C’est chose faite maintenant dans ma paroisse familiale avec Mgr Gaschignard, successeur de Mgr Breton.
    Pour preuve du déclin de la Foi dans les Landes, Mgr Gaschignard est venu en début d’année donner le sacrement de confirmation à des enfants dans ma paroisse, et par la méme occasion délivrer un certificat à quatre dames leur donnant autorisation de guider les obsèques, il n’y a avait que 4 enfants à confirmer! Sur une paroisse de 2 communes!
    Toujours dans ma paroisse, un groupe de quelques personnes de bonnes volonté viennent adorer un jeudi par mois. Le nouveau curé arrivé il y un an, a comparé leur façon de prier à “une récitation de formule magique”! Quand on sait que c’est prés de Dax qu’est né St Vincent de Paul….c’est effrayant!
    Le Berceau de St Vincent de Paul, occupé par les Lazaristes, quand on s’y rend, on a plus l’impression qu’on nous y fait la gloire d’un personnage communiste avant l’heure que d’un homme rempli de Foi qui s’est donné, parcequ’il avait la Foi, aux autres! ( La vieille idéologie qui consiste à toujours faire l’éloge de la solidarité, du partage, du combat …..mais Dieu? connait pas!)
    Mgr Gaschignard a quand méme initié un bon projet: un samedi par mois il marche avec ses diocésains volontaires, du Berceau de St Vincent de Paul jusqu’au Sanctuaire Marial de Buglose pour demander des vocations.
    A l’heure actuelle, selon notre évèque, il n’y a aucun séminariste en formation pour le diocése d’Aire et Dax.
    Inutile de vous dire que, pour ma part et pour d’autres, nous nous rendons à Bayonne pour avoir des messes correctes ( en forme ordinaire ou extraordinaire).
    St Vincent de Paul , priez pour nous
    Notre Dame de Buglose, priez pour nous.

  2. Prieur Grandville dit :

    Mgr Sabarrère a été aussi aumônier général de l’association des chevaliers pontificaux jusqu’à, cette année

  3. Ozanam dit :

    Il semble que Mgr Gaschignard est plein de bonne volonté mais tout simplement prisonnier de son clergé dans un diocèse en effet très “rouge”. Il manque peut-être de poigne, mais comment un évêque seul peut-il aller contre la majorité du presbyterium aux habitudes bien ancrées ? C’est triste à dire mais il faut sûrement attendre qu’une génération passe…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »