Perepiscopus

« La joie de Pâques au cœur du prêtre »

Commentaires (3)
  1. Cassianus dit :

    Cette joie spirituelle qui est dans le cœur des Chrétiens et donc, a fortiori, dans celui des prêtres est plus souvent évoquée que ressentie réellement. Le degré de joie d’une vie sacerdotale est ordinairement assez bas, même chez les prêtres les plus dynamiques. On pourrait se demander d’ailleurs pourquoi ce sont précisément ceux-là qui, avec leurs cérémonies participatives et festives, irradient autour d’eux une si puissante impression d’ennui.

  2. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Que vaut notre foi sans la résurrection ? Encourageons nos prêtres qui en ont un grand besoin dans ces temps difficiles de par le monde + + +

  3. Raulic Jakez dit :

    Comment se fait-il que, de façon fréquente, j’ai une pensée bienveillante pour Mgr Jean-Marie Le Vert, précédemment évêque de Quimper et Léon ; dans la situation de difficultés qui était la sienne, il aura manqué quelques mains secourables (notamment en provenance de l’archevêché de Rennes) ; c’est quand même terrible de penser chaque matin, en se rasant, à un certain “chapeau” mité !
    Jakez Raulic

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »