En Une

Orléans : les évêques fêtent Jeanne d’Arc

Commentaires (12)
  1. papa32 dit :

    Tous les évêques présents sont originaires du diocèse d’Orléans.
    Parmi eux par exemple, il y a Mgr Dupont des Missions Étrangères de Paris, évêque émérite D’Andong en Corée.

  2. SOPHIE dit :

    Vive la soutane…
    Quand elle est bien portée.
    Ce qui n’est pas le cas ici.
    Pourquoi deux ou trois se sentent-ils obligés de faire les clowns quand ils sont dedans? Pour se faire pardonner?
    Même le splendide évêque ‘Orléans semble déguisé…
    Bah, je suis une vieille ronchonne…

    1. Maurice dit :

      Non Sophie, vous n’êtes pas une vielle ronchonne, j’ai pensé comme vous lorsque j’ai vu ses photos. Une vidéo nous aurait – peut-être – dit le contraire, juste un geste parmi d’autres ?

      Ne boudons pas notre plaisir de voir des ecclésiastiques porter leurs habits, c’est si rare d’en voir, d’en voir dans la rue ! Un ecclésiastique qui ne porte pas son habit le fait-il par honte de sa fonction et se fondre parmi la foule ? Chez les muzs c’est tout le contraire, même les fidèles font voir à leurs entourages leur religion, pourquoi ne le faisons-nous pas ? Pas aussi démonstratif, mais le faire voir, et pas de manière distraite comme certains le demande genre « petite croix » ; pourquoi petite ? Ce n’est pas utile d’en porter une sur l’épaule comme le christ, mais bien visible me semble nécessaire pour ne pas faire parti de la masse des chalands.

      1. Parménide dit :

        Ma foi, on ne peut reprocher à des évêques de revêtir leur tenue officielle! C’est tellement rare depuis 40 ans.

    2. Philiberte dit :

      Ils ne font pas les clowns, ils saluent la foule (nombreuse). c’est la photo sur le vif qui donne cette impression.
      Et se faire pardonner… de quoi?

  3. Gros-Minet dit :

    Primo, j’étais heureux de voir enfin nos évêques en soutane, mais en y regardant deux fois plutôt qu’une, manifestement, ils ne savent pas la porter. Ils font les clowns, ils ont l’air déguisés, ils donnent l’impression de jouer dans une mise en scène folklorique. Et c’est tellement dommage ! Ne leur a-t-on jamais appris la bonne tenue ecclésiastique ? Ils représentent l’Église, nos pasteurs investis de la plénitude du sacerdoce, les successeurs des apôtres… un minimum de dignité, diantre !

  4. Pommeret Véronique dit :

    Bonjour. A Orléans, depuis le 8 mai 1429 et la délivrance de la ville, la fête de sainte Jeanne d’Arc est célébrée le 8 mai, et non pas le 2ème dimanche de mai, comme partout ailleurs dans l’Eglise. D’ailleurs, il y a une messe propre de Jeanne d’Arc dans le diocèse. Donc ces chers évêques et le clergé orléanais en général, les paroisses avec les “mais” fleuris ont défilé comme d’habitude le 8 mai, au sein des nombreuses autres personnes de tous les corps constitués. Les “fêtes johanniques”, comme on les appelle à Orléans, sont les seules de France qui sont à la fois, civiles, religieuses et militaires.
    Bien cordialement.
    V. Pommeret

  5. Pauvre pécheur que je suis dit :

    C’est bien que des évêques se rapprochent de plus en plus du peuple eux qui sont si souvent critiqués à tort et à raison pour certains + + +

  6. Philiberte dit :

    La fête et les défilés ont lieu le 8 mai, et pas le 2ème dimanche de mai. J’y étais cette année, et je peux vous assurer qu’à part le marché médiéval, qui durait sur le Campo Santo jusqu’au dimanche soir, et des visites guidées le samedi, il n’y avait plus de défilé le samedi et le dimanche.
    Je tiens le programme des festivités à votre disposition.

  7. Michel dit :

    A Philiberte

    Se faire pardonner…. de quoi, demandez-vous?

    Mais tant de choses, Philiberte, et si graves!

    Déjà d’avoir contribué objectivement à l’advenue au pouvoir de François Hollande. Cela, c’est notamment Mgr Vingt-trois ( à qui plusieurs des évêques présents dans le défilé avaient donné leur voix pour son élection comme président de la CEF) qui l’a fait en déclarant nulle et non avenue l’idée des principes non négociables qu’avait si justement mise en avant Benoit XVI.

    Ensuite en ne s’opposant pas, voire en soutenant les entreprises odieuses du pouvoir socialiste. En particulier, on voyait moins nos évêques danser dans la rue lorsqu’il s’agissait de défendre, avec la manif pour tous, le mariage et les enfants;

    Présentement, on voit l’association des parents d’élèves catholiques soutenir la réforme du collège que nous promeut Najat Vallaud-Belkacem. C’est un comble: tout le monde ou presque est contre, sauf l’enseignement catholique! Or c’est une réforme absurde et destructrice, qui va notamment donner le coup de grâce à ce qui restait encore du latin et du grec au collège.

    Contre cette réforme absurde et destructrice, tous dans la rue mardi 19 mai à Paris à 13h30.

    1. Philiberte dit :

      Comme ça, je comprends mieux! Savez-vous que plus de la moitié des 110 évêques de France sont des frères? l’Eglise est gangrénée.
      De plus, les gens se laissent manipuler, c’est lamentable.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »