Perepiscopus

Edmond Michelet, Mgr Rivière et Taizé

Commentaires (6)
  1. Martina dit :

    Pourquoi occulte-t-on toujours la conversion au catholicisme de frère Roger ?

    1. Luc dit :

      Martina, cette affaire prêt à sourire, avouons. Tout d’abord, Taizé est resté, même après la prétendue conversion du Frère Roger, un modèle de syncrétisme, de confusion et de manque délibéré de clarté doctrinale. Ce n’est pas précisément comme cela qu’on procède quand on se convertit vraiment: on fait alors une profession de foi claire et sans évivoque (“est est, non non”). Ensuite, le Frère Aloïs, successeur du Frère Roger comme supérieur de Taizé, a toujours nié cette conversion. Au total, c’est dur-dur de croire à cette légende.

  2. Cassianus dit :

    On est donc en parfaite communion avec des gens qui ne sont pas catholiques. Avec une pareille constatation, il n’y a plus à se faire de problème pour aucune contradiction logique. Ce que déclare Mgr Michelet, dans son fond et dans sa forme, est un échantillon typique du catholicisme français moderne. L’impression de fausseté et d’ennui accablant qui s’en dégage n’est pas fortuite. C’est le fumet très peu appétissant de la mauvaise cuisine des théologiens modernistes de Vatican II.

    1. yr dit :

      En cette parfaite communion, on vous dira que c’est la FSSP X qui est hors de l’église !

  3. mangouste dit :

    @cassianus
    vous vous laissez emporter, le Mgr. c’est Mgr. Rivière et non Michelet qui lui, aspire à la Béatification, enfin on y aspire pour lui!!!!!!!!!!!!!!!

    1. Courivaud dit :

      ne vous inquiétez pas, “mangouste”, ce sera fait dans pas très longtemps, juste après après Mgr Bugnini et Mgr Helder-Camara.
      Prochaine étape : canonisation du parti démocrate-chrétien, de Jean Monnet et du concile Vatican II, tout à la fois !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »