Perepiscopus

Des synodes diocésains, de Rodez à Autun

Commentaires (2)
  1. don camillo dit :

    Que la Lucette reste chez elle; on se méfie un peu de sa « créativité »!
    On réclame des pretres…des vrais! des messes qui tiennent la route et pas ces pitreries grotesques néo protestantes , du catéchisme pour ces pauvres gosses qu’ils ont abandonnés et j’oubliais : l’Extrème onction pour les mourrants…

  2. Courivaud dit :

    Encore un « non-événement » !
    On s’en moque !
    Cela doit coûter cher, surtout dans des diocèses au bord de la faillite

    Si encore ces synodes servaient aux évêques à enseigner aux « laïcs » ce qu’est le magistère infaillible qu’ils prétendent connaître et qu’ils n’appliquent plus.

    Il me semble qu’il y a d’autres urgences :
    – effondrement sociétal en tous genres
    – plus de vocations religieuses,
    – plus de discours politique adéquat

    un quasi-désert et un quasi-néant.
    « L’esprit-saint souffle où il veut » ; dépêchons nous d’aller à sa rencontre sans bureaucratie, sinon, il ne soufflera plus pour nous.

Traduire le site »