En Une

“Il n’y a pas de personnes qui ne méritent pas de vivre”

Commentaires (5)
  1. Courivaud dit :

    Bon très bien, Mgr Vingt-Trois.
    Vous êtes cardinal et vous aimez bien vous présenter comme personnalité dominante chez les évêques en France. Que proposez-vous de concret dans le cas présent ? Mieux tout de même que ce que vous avez fait à propos du “mariage pour tous” (ce n’était pas à votre gloire, vous savez…).

    Et quand allez-vous dissoudre la CEF ?

    Tâchez de ne pas être le “quarante-et-unième” du film célèbre….ou “l’ouvrier de la onzième heure”, si vous ne goutez guère à la culture soviétique….

  2. Gilberte dit :

    Quand Jésus entra dans la synagogue de Nazareth, il se mit à enseigner ce qui choqua ceux qui étaient là: ils ne connaissaient Jésus que par son état civil officiel: charpentier fils de Marie, qu’Il soit autre, cela choque. Ainsi le monde continue-t-il à juger les autres. Les prières pour y remédier sont justes, mais cela n’empêche pas par l’éducation à comprendre que la valeur d’un être humain ne se saisit pas par un simple coup d’oeil

    1. Courivaud dit :

      Sans doute, mais que préconisez-vous, personnellement lorsque les évêques pourtant chargés “d’enseigner, d’exhorter” (rappelé pourtant par les actes du Concile Vatican II) se refusent à le faire en ne préconisant aucune mesure concrète, normative, juridictionnelle ou n’invitant prestamment les fidèles à prendre des initiatives dans tel ou tel sens ?

  3. Michel dit :

    A Courivaud

    Bien d’accord avec votre discours renvoyant le sujet, tellement à juste titre, sur les turpitudes de Mgr Vingt-Trois lui-même. Je vais même un peu plus loin dans l’explicitation de ce qui ne va pas, et qui est même scandaleux, dans les propos du cardinal archevêque.

    Rien que le fait de poser la question, comme le fait ce dernier, de savoir si on peut perdre sa dignité à cause de ce qu’on est violenté odieusement par des attaques, est une aberration, et une aberration scandaleuse.Car évidemment que la réponse est non! Avoir l’air de pouvoir en douter un seul instant manifeste qu’on n’a pas compris qu’évidement, la seule indignité possible réside dans les fautes qu’on commet soi-même.! En fait, implicitement, c’est oublier la réalité du péché, et que rien d’autre n’a d’importance, rien, absolument rien, que ce qui se rapporte au respect par soi-même des commandements.

    L’indignité, c’est celle de Mgr VINT-TROIS LUI-MÊME quand il a dénié la valeur des principes non négociables au moment des élections présidentielles, et qu’il a contribué ainsi objectivement, sans doute même de façon décisive car le scrutin a été serré, à l’élection de Hollande à la présidence, d’où découlent toutes ces horreurs que l’on observe aujourd’hui. Là, oui, c’est indigne, et tellement grave de conséquences, car que de souffrances jour après jour, et spécialement pour les plus faibles à commencer par les enfants, auxquelles a contribué ainsi, et contribue encore, Mgr Vingt-Trois.

    TOUT CELA EST A HURLER. Que faire? Que faire, Que faire?

  4. jejomau dit :

    Si les Socialos ……….. D’Eux , on s’en passe bien !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »