Perepiscopus

La France est une terre de saints

Commentaires (6)
  1. NAVARRO Jean Marc dit :

    La France fille aînée de l’église se relèvera, des Saints, des Saintes, des Elus ont, se lèvent, vont se lever car l’église du Coeur Sacré de Jésus, le Christianisme ne disparaitront jamais, jusqu’au retour de Jésus dans toute sa très Haute Gloire avec sa Sainte Couronne d’Anges et de Bienheureux. Béni soit ce jour décidé par le vrai DIEU !!! Nous sommes encore dans un temps de Miséricorde où tous les peuples de la terre, chacun de nous devons revenir vers le Christ, même le Pape, ses ministres et surtout le clergé Franc – Maçon, car autrement Jésus détournera sa Sainte Face en leur disant : ” Hors de ma vue, vous étiez mes mes ministres, qu’avez – vous fait de mon église, de mes Saintes Paroles, de mon Coeur Sacré ainsi que celui de ma Sainte Mère Marie sans Tâche, la Pure, que je vous ai donné comme Mère au pied de ma Croix où j’ai tout enduré par Amour. A cause de votre dureté de coeur, de votre impureté, de ne plus croire en Moi, ni à mon Père que je vous ai révélé, vous avez commis un très grave sacrilège en induisant en erreur mon peuple pour la perte de tant d’hommes, de femmes dans la damnation éternelle. Loin de Moi, je ne vous connais pas, le lieu de votre condamnation éternelle vous attends.” Merci Coeurs Sacrés de Jésus et Marie. Amen.+++

  2. Yves dit :

    Belle, très belle galerie de portraits! Ces hommes, ces femmes ont façonné, chacun à sa façon, chacun à son époque, chacun suivant sa sensibilité propre, notre pays tel que nous l’aimons.

    Puissions nous être dignes d’eux et de tant d’autres.
    Puissions nous, à leur imitation, être à la fois ardents dans la prière, intrépides dans l’annonce de la bonne nouvelle et infatigables au service de nos frères.
    Puissions nous sur leurs pas avancer sur ces chemins de sainteté qu’ils ont jalonnées pour nous.

  3. Anne Lys dit :

    Je voudrais ajouter à cette liste de Saints et Saintes de France, Martyrs, Docteurs de l’Église, vierges et veuves, familles de saints, une toute petite figure, celle de la petite et pourtant déclarée Vénérable Anne de Guigné.

    A l’âge de 4 ans c’était, semble-t-il, une enfant insupportable qui n’en faisait qu’à sa tête, malgré les efforts éducatifs d’excellents parents. Mais lorsqu’en 1915 son père mourut pour la France, à la tête de ses chasseurs alpins, le chagrin et le désir de ne pas ajouter à la peine de sa maman furent le moteur d’une conversion exceptionnelle à cet âge. Elle entreprit d’elle-même de dompter son caractère, de se faire tout obéissance et amour, et le tout sous le regard de Dieu et dans le désir de faire sa volonté.

    Grâce aux décisions de Saint Pie X sur la première communion, elle put communier pour la première fois à l’âge de six ans ; son évêque, la trouvant tout de même bien jeune, l’avait soumise à un examen ; mais elle s’y était si bien préparée que l’examinateur ne put que déclarer : « Je souhaite que nous soyons toujours au niveau d’instruction religieuse de cet enfant-là ».

    Après sa première communion, elle communia chaque fois que cela lui fut possible, avec une telle foi et un tel amour qu’elle paraissait souvent transfigurée.

    En revanche, rien d’extraordinaire dans sa vie d’enfant : elle étudiait, elle jouait comme les autres enfants, mais avec un souci permanent de se perfectionner afin de plaire à Dieu. Elle était devenue, sans la moindre ostentation, la plus obéissante, la plus charmante des petites filles, mais ne semblait pas se rendre compte de ses qualités.

    Son désir était d’entrer au Carmel pour s’y consacrer entièrement à Dieu, mais Dieu en décida autrement. Elle avait dix ans quand elle fut frappée par une méningite et en mourut, après avoir, dans un dernier acte d’obéissance, demandé à la religieuse qui la veillait la permission d’« aller avec les anges » et l’avoir reçue avec reconnaissance.

    Au moment où nos enfants chrétiens, faute de catéchistes suffisamment formés depuis plusieurs générations où les enfants baptisés ont été laissés volontairement dans l’ignorance de la plus grande partie du contenu de l’Écriture et de la Tradition, ont beaucoup de difficultés pour apprendre à vivre en Chrétiens, l’exemple de la petite Anne peut être utile à beaucoup.

    J’espère que le Seigneur permettra qu’un miracle obtenu par son intercession facilite aux enfants, en permettant la béatification d’Anne et donc son culte public, l’accès à cette « petite voie », voisine de celle de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, qui a été celle d’Anne de Guigné.

    Pour moi, je la prie chaque jour et il me semble avoir obtenu, grâce à son intercession, certaines grâces, non miraculeuses, évidemment;

  4. Gilberte dit :

    Saint Benoit Labre, Sainte Jeanne d’Arc, Saint Bernard de Clairvaux, Saint Denis, Saint Omer, on en oublie, la liste est longue, puisse-t-elle ne pas s’arrêter au 20e siècle, et servir de modèles aux futures générations

    1. Henri dit :

      ..la liste continue avec la canonisation de Sainte Jeanne Émilie de VILLENEUVE de Castres ce 17mai à Rome par le Pape François ..

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »