En Une

Mgr Ginoux défend Vincent Lambert

Article précédent
Vidéo : Vincent Lambert…
Commentaires (9)
  1. Françoise dit :

    Des gens qui se sont réveillés après un long coma et qu’on voulait faire mourir ont pu s’exprimer et dire quelles souffrances ils avaient alors endurées. Ils entendaient tout, voyaient tout mais ne pouvaient ni bouger ni parler.
    Vincent Lambert ne doit pas mourir de faim et de soif.

    1. apobrod dit :

      Que de manipulations!!!
      Vincent est en état pauci relationnel donc de conscience minimale!!!! Vous confondez tout!!! Le syndrome d’enferment c’est autre chose!!!!
      SVP: Ne vous laissez pas manipuler! Renseignez vous sur le sujet!!!

      1. Isa dit :

        Être dans un état paucirelationnel, c’est ne pas répondre “normalement” aux stimuli extérieurs: il réagit peu ou pas de façon constante aux sons, visites…Mais il réagit. Il ouvre les yeux, déglutit ( on le voit sur la vidéo qui circule sur internet), mais pas suffisamment efficacement pour pouvoir boire et mange. Moi je trouve que la remarque de Françoise est judicieuse car elle démontre que l’on ne peut préjuger de ce qui se passe dans l’esprit de ceux qui subissent ce genre d’ épreuves. Les témoignages de tels “ressuscités” montrent que nous devons traiter ces gens dépourvus de paroles, momentanément ou durablement avec tous les égards que nous aimerions qu’on nous témoigne. Seulement le personnel médical et nous-même, je crois , oublions trop la phrase d’Ambroise Paré: ” je soigne et Dieu guérit”. Qui suis-je pour décider qui doit vivre et qui doit mourir? Certains l’ont mis en application avec le succès que l’on sait.

  2. Myriam dit :

    Bravo Monseigneur.

    Les parents de Vincent sont attaqués
    Car ils seraient catholiques,
    aurait-on laissé dire ce que je considère comme de la christianophobie la même chose si Vincent avait été juif musulman
    Ou boudhiste ???

    Réaction des hauts responsables
    Catholiques ?????

  3. emi dit :

    Merci Monseigneur !

    Malheureusement il n’y a que quelques évêques à réagir et à parler ainsi et nous n’en serions pas là si TOUT le clergé français avait en son temps défendu la Vie en rappelant la Loi de Dieu !
    Cependant, il n’est pas trop tard pour parler d’une même voix pour ce pauvre homme et ceux qui lui ressemblent.
    Défendre la Vie est primordial et de cela découle tout le reste, qui défend le Vie (de la conception à la mort) défend aussi le petit être dans le sein de sa mère, défend l’enseignement, défend le mariage et la famille, défend le droit de vivre jusqu’à sa fin naturelle.
    Défendre la Vie c’est défendre les droits de Dieu sur les êtres qu’Il a créés, c’est obéir à sa loi : “tu ne tueras pas” !

  4. zézé dit :

    Merci Monseigneur ! cela devait être dit, et nous nous sentons un peu moins seul lorsque l’on pense comme vous !!!!

  5. Théofrède dit :

    ne tournons pas autour du pot : la CEDH a rétabli la peine de mort
    une peine de mort particulièrement cruelle, précédée de longs jours de souffrance
    cette peine de mort ne châtie pas un crime, elle châtie un état de santé (qui coûte trop cher à la société)
    la peine de mort réservée traditionnellement aux criminels, elle, était relativement douce et rapide
    le régime nazi avait déjà employé cette méthode, mais la peine de mort qu’il infligeait aux handicapés ne comportait pas une torture préalable, contrairement à celle créée par la CEDH

  6. gérard seel dit :

    Je pense fortement qu’il serait souhaitable de cesser toutes polémiques à chacun sa place seuls les médecins sont aptes à parler de cette situation qui n’a que trop duré veuillez respecter son épouse et sa fille le reste n’est pas du ressort de l’église!!!

    1. me dit :

      Comment ça pas du ressort de l’Eglise ?
      “Tu ne tueras pas”, c’est bien un commandement de Dieu donc il importe à l’Eglise de la rappeler.
      Quant à sa femme et sa fille (tient V.L. a une fille ?) quel avenir auront elles après la mort atroce qu’il va subir ?
      La femme : le remord, la petite fille : le mensonge qu’elle découvrira un jour parce qu’on lui aura caché la mort indigne de son père.
      Expliquez nous aussi pourquoi certains médecins s’arrogent le droit de mort sur leurs malades ? Pourquoi il ne veulent pas accéder au déplacement du malade vers un autre établissement prêt à le recevoir ? Au nom de quoi s’y opposent ils ?
      Ce serait pour tout cela que ce n’est pas du ressort de l’Eglise ?
      Vous plaisantez j’espère ou vous n’avez pas bien compris ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »