Perepiscopus

L’évêque du Mans suspend un prêtre

Article précédent
Instruction sur le rite de paix
Commentaires (12)
  1. PINSON dit :

    Et comme tout le monde peut attaquer tout le monde, alors, cassons du curé

    1. Maurice dit :

      Attendons le résultat de l’enquête pour prendre parti, ensuite nous pourrons parler de casser ou de bouffer du curé.
      L’affaire qui s’est passée dans le nord devrait nous faire prendre parti avec de très grandes pincettes dans de tels cas.
      Mais il vrai que cela fait un bon moment que nous n’avons plus de prise de position de la part de bouffeur de curé, les merdias ont là une occasion de se rattraper ! Allez, top départ !

      1. toto dit :

        Attitude judicieuse des commentateurs Maurice, Myriam, Pauvre pécheur, Sami, Joseph2
        Dans l’affaire Outreau 13 innocents (1 suicide), dont un prêtre ont été condamnés sur des affabulations et des faux témoignages (2001). Les enfants victimes des 2 couples vrais pédophiles ont brodé et inventé toutes sortes de récits extravagants, confirmés faussement par les 2 couples coupables. Justice, experts, médias, politiques se sont jetés à la curée. L’Etat a proposé à la sœur du suicidé 5000 € d’indemnité! L’Etat a prétendu qu’il n’y avait pas eu d’erreur judiciaire, puisque les accusés faussement ont été innocentés!!! HALLUCINANT!!!
        Alors attendons tranquillement les résultats de l’enquête en espérant que l’affaire Outreau aura mis du plomb dans la cervelle des juges. L’évêque aurait dû faire de même: attendre…

    2. Philomène dit :

      Peut-être, mais il ne faut quand même pas oublier que ces choses-là ont été passées sous silence depuis des siècles et des siècles, pas seulement dans l’église, mais dans l’éducation nationale, dans les familles, partout. la “pédophilie”, c’est-à-dire les sévices sexuels et les viols sur les enfants existent probablement depuis toujours. Il est grand temps d’en parler et de protéger les enfants.

  2. apobrod dit :

    Merci à Mgr Le Saux!!!!
    Une décision responsable et sage. Tant de dégâts commis par des curés dans les paroisses en toute impunité qu’il est temps de faire le ménage si cela doit être fait bien sûr….

  3. Joseph 2 dit :

    On sait que la franc-maçonnerie infiltre des paumés dans l’Eglise pour qu’ils agissent mal au moment voulu afin de discréditer l’Eglise.

  4. Myriam dit :

    Curieux !

    Suspendu sans être déclaré coupable????

    Suspendu pour la célébrations des obsèques ?????

    Il serait préférable qu’il soit disponible pour célébrer les obsèques dans tout le diocese et ailleurs.

    Obsèques : célébration privilégiée
    Pour évangéliser.
    Ce que ne font absolument pas les laïcs aux accents pritestants.

  5. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Justice, oui ! Mais attention, il peut y avoir de fausses accusations et des montages également ! Prenons garde à nos propres jugements car c’est de notre tasse à mesurer que Dieu se sert !

    Implorons l’Esprit Saint de nous soutenir en regard de ces épreuves + + +

  6. Sami dit :

    Le plus terrible, c’est que c’est peut-être une calomnie .
    Et les personnes qui accusent en groupe se sont tues pendant des années.

  7. Denis F dit :

    La nouvelle instance judiciaire à l’intérieur de la Congrégation pour la doctrine de la foi agirait-elle déjà?

  8. Un manceau dit :

    Je ne m’exprimerai pas sur le fond, mais l’article et les réactions sont ridicules !
    Comment pourrait-on déplacer un prêtre INCARCÉRÉ, et dont la mise en détention a été confirmé ce soir par le juge ??? Le diocèse l’a découvert par voie de presse.
    http://www.lemans.maville.com/actu/actudet_-le-mans-mis-en-examen-pour-viols-sur-enfants-le-pretre-ecroue_fil-2784810_actu.Htm

    1. toto dit :

      @ Un Manceau: donc l’attitude de l’évêque est ridicule: on ne suspend pas un prêtre incarcéré. Il est hors d’état de nuire si tant qu’il est coupable. L’évêque aurait dû attendre les résultats de l’enquête. Quand on voit ce qui se passe dans l’Education Nationale, ou les recteurs d’Académie font tout pour étouffer les affaires. Et aucun Recteur n’a suspendu un pédophile avant que la culpabilité n’ait été établie par la justice (sachant que la justice peut aussi se tromper, affaire Outreau)

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »