En Une

Qu’est-ce qu’un prêtre ?

Commentaires (4)
  1. Denis dit :

    (1 Timothée 4:1-3) 4 Cependant, la parole inspirée dit clairement que dans les périodes à venir quelques-uns abandonneront la foi, faisant attention à des paroles inspirées trompeuses et à des enseignements de démons, 2 par l’hypocrisie d’hommes qui disent des mensonges, étant comme marqués au fer rouge dans leur conscience ; 3 interdisant de se marier, ordonnant de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour être pris avec action de grâces par ceux qui ont foi et qui connaissent exactement la vérité.

    Que nous dit Paul ?
    A+

  2. Denis dit :

    Précision:
    Les écrit de Paul font partie intégrante de la Parole de Dieu (Il est inspiré par l’Esprit de Dieu). Donc, ici c’est le Créateur qui nous met en garde.
    A+

    1. Cassianus dit :

      Si c’est au célibat des prêtres que vous faites allusion, vous devriez vous demander pourquoi Saint Paul lui-même a recommandé le célibat comme un état plus propice à la sainteté (1Co 1 et 1Co 28ss).
      Saint Paul résume sa pensée dans les versets 8 et 9 : A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu’il est bien pour eux de rester comme moi. Mais s’ils ne peuvent pas se maîtriser, qu’ils se marient, car il vaut mieux se marier que de brûler de désir. Rester comme lui, cela veut dire : célibataires. Le mariage n’est conseillé qu’à ceux dont la nature est trop faible pour supporter la continence. Mais la concession que Saint Paul leur fait, il les avertit qu’ils auront à la payer par des embarras spirituels dont il aurait mieux valu qu’ils fussent délivrés.

      Si vous ne faisiez pas allusion au célibat des prêtres, voudriez-vous avoir l’obligeance de nous dire à quoi vous pensiez en citant ce texte de Saint Paul ? Vouliez-vous dire, d’une manière générale, que les représentants de l’Eglise enseignent parfois des choses qui ne sont pas conformes à la doctrine du Christ ?

  3. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Texte : « nous sommes membres les uns des autres ».

    Ce qui veut dire que nous sommes responsables des uns et des autres dans nos sociétés. Il faut au moins savoir recevoir et écouter sans pour autant s’éloigner dans la foi au Christ ressuscité, et d’accepter de se corriger mutuellement au besoin sans chercher la médisance et la calomnie…

    Prions l’Esprit Saint de nous éclairer tout en étant digne de porter nos croix + + +

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »