En Une

500è lettre de Paix Liturgique

Article précédent
Invitez Mgr Habert chez vous
Commentaires (2)
  1. un curé de campagne dit :

    Je suis un curé de campagne qui célèbre dans les deux formes du rite romain. Je ne sais bien pas comment l’action de Paix Liturgique est perçue dans d’autres diocèses et quels en sont les fruits. Ce que je sais, c’est qu’ici dans le diocèse de Digne, cette action de Paix liturgique a failli aboutir à une catastrophe : pétitions où l’on faisait signer des enfants au berceau, des personnes âgées alitées en région parisienne et j’en passe; pressions de tout genre avec des arguments fallacieux auprès de l’évêque d’alors et de son conseil épiscopal. Tout aurait pu très mal se passer car nous étions pris en otage et les laïcs demandeurs, poussés par Paix Liturgique ils me l’ont dit de vive-voix, nous ont accusés d’être en dehors de l’Eglise et de travailler contre la communion de l’Eglise. J’ai eu d’autres échos de quelques paroisses hors de mon diocèse où le combat de Paix liturgique s’est transformée en guerre de tranchées avec naturellement beaucoup de dégâts collatéraux. Grâce à Dieu, ils ne sont plus actifs dans notre diocèse et la messe traditionnelle peut être célébrée régulièrement dans la paix qui vient de Dieu et par quatre prêtres diocésains qui se relaient.

  2. Buffalo dit :

    Pourquoi la messe en forme extraordinaire, dans le diocèse de Digne, est-elle célébrée par quatre prêtres différents? Est-elle célébrée chaque dimanche dans quatre paroisses ou bien est-elle célébrée dans un seul lieu, par quatre prêtres, à tour de rôle?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »