En Une

A propos du Motu Proprio

Article suivant
Le dessin du dimanche…
Commentaires (3)
  1. Ecossais dit :

    Je peux à titre personnel confirmer cette tendance des catholiques confrontés à des paroisses laissés à l’abandon au retour vers la forme extraordinaire du rite romain pratiqué par des communautés traditionnelles de plus en plus importantes et dynamiques dans notre diocèse de BESANCON.
    Le Cardinal SARAH a bien raison d’écrire que tout ce qui nous éloigne des sacrements nous éloigne de Jésus et c’est une évidence que de constater que dans la plupart des paroisses les sacrements ne sont plus administrés que de façon épisodique et lacunaire.
    Mettre en cause le manque de prêtre occulte le vrai problème qui est celui des vocations. Si les séminaires diocésains sont effectivement désertés ce n’est pas le cas d’autres communautés (FSSP, Emmanuel, Christ Roi) alors mesdames et messieurs les progressistes clercs ou laïcs, cherchez l’erreur !

  2. Prêtre depuis le 29 juin 1954 (Diocèse de Bayeux & Lisieux) je ne pourrais plus célébrer la messe en tournant le dos à ceux qui m’entourent. Ils m’aident à prier, et j’espère les aider à prier.

    1. zézé dit :

      “je ne pourrais plus célébrer la messe en tournant le dos à ceux qui m’entourent……”
      Oui, mais vous tournez le dos au SOLEIL DE JUSTICE : JESUS CHRIST. Le Saint Tabernacle se trouve où dans vos Eglises ?
      Certains Saints Prêtres pleuraient à la Consécration …….à l’Elévation …..
      Pardonnez-moi, mais en tant que fidèle, je préfère et de loin la Sainte Messe Traditionnelle où le recueillement est de rigueur. Où le silence règne….où vous sentez votre Ame s’élever ; je n’ai jamais ressenti pareils moments lorsque je participais à une Messe conciliaire…. peut-être à cause des trop grands différences de prières…..

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »