Perepiscopus

Ordination du 104e évêque de Viviers

Commentaires (7)
  1. Si tous les Chrétiens fuient la Syrie, nous aurons un désastre comparable à celui qui aurait pu arriver en Alsace sans l’action de Maurice Barrès.
    Quand les Chrétiens auront disparu de ces pays, il sera difficile d’y revenir pour évangéliser ces sauvages; mais par contre il faudrait que nos “droits de l’hommistes” soient un peu plus courageux et protègent ces pauvres populations … quand les régimes en place les respectent!

  2. vendome dit :

    Diocèse de VIVIERS (un état des lieux de 2002)
    Prêtres diocésains : 152 ( âge moyen : 71 ans )
    Séminariste : 1
    Baptêmes d’enfants : 1856 en 2002 (1592 en 1999 )
    Confirmations :98 en 2002 ( 190 en 1999 )
    Mariages religieux : 592 en 2002 ( 764 en 1999 )

    Qu’en est-il en 2015 ?

    1. L'Alba dit :

      Pour mieux mesurer l’ampleur du problème, quelqu’un peut-il rajouter le chiffre de population du diocèse?

  3. sygiranus dit :

    Depuis quand un évêque est-il “ordonné” ? Il doit pourtant l’être depuis longtemps, au moins le temps que ses mérites le fasse choisir pour être “sacré”, non ? D’autant qu'”ordinaire” du lieu, c’est lui qui “ordonne”, n’en déplaise à la CEF !

    1. frannot dit :

      eh oui, sygiranus. un homme est ordonné diacre (ordination diaconale), puis ordonné prêtre (ordination presbytérale), enfin ordonné évêque (ordination épiscopale – ou “consécration” épiscopale )

      1. sygiranus dit :

        Effectivement, on parle de “sacre” lorsque l’ordination se fait au profit d’un diocèse et que celui-ci n’est pas “in partibus” puis il y a “installation” par l’archevêque dans le diocèse.

  4. DANY dit :

    S’agissant d’un prètre ordonné,ne doit t’on pas plutôt dire un sacre.Mais tout change j’y perd mon latin

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »