Perepiscopus

Ordination du 104e évêque de Viviers

Commentaires (7)
  1. Si tous les Chrétiens fuient la Syrie, nous aurons un désastre comparable à celui qui aurait pu arriver en Alsace sans l’action de Maurice Barrès.
    Quand les Chrétiens auront disparu de ces pays, il sera difficile d’y revenir pour évangéliser ces sauvages; mais par contre il faudrait que nos “droits de l’hommistes” soient un peu plus courageux et protègent ces pauvres populations … quand les régimes en place les respectent!

  2. vendome dit :

    Diocèse de VIVIERS (un état des lieux de 2002)
    Prêtres diocésains : 152 ( âge moyen : 71 ans )
    Séminariste : 1
    Baptêmes d’enfants : 1856 en 2002 (1592 en 1999 )
    Confirmations :98 en 2002 ( 190 en 1999 )
    Mariages religieux : 592 en 2002 ( 764 en 1999 )

    Qu’en est-il en 2015 ?

    1. L'Alba dit :

      Pour mieux mesurer l’ampleur du problème, quelqu’un peut-il rajouter le chiffre de population du diocèse?

  3. sygiranus dit :

    Depuis quand un évêque est-il “ordonné” ? Il doit pourtant l’être depuis longtemps, au moins le temps que ses mérites le fasse choisir pour être “sacré”, non ? D’autant qu'”ordinaire” du lieu, c’est lui qui “ordonne”, n’en déplaise à la CEF !

    1. frannot dit :

      eh oui, sygiranus. un homme est ordonné diacre (ordination diaconale), puis ordonné prêtre (ordination presbytérale), enfin ordonné évêque (ordination épiscopale – ou “consécration” épiscopale )

      1. sygiranus dit :

        Effectivement, on parle de “sacre” lorsque l’ordination se fait au profit d’un diocèse et que celui-ci n’est pas “in partibus” puis il y a “installation” par l’archevêque dans le diocèse.

  4. DANY dit :

    S’agissant d’un prètre ordonné,ne doit t’on pas plutôt dire un sacre.Mais tout change j’y perd mon latin

Traduire le site »