Perepiscopus

Laval : les cisterciens fêtent leurs 200 ans

Commentaires (2)
  1. karr dit :

    Les Trapistes de France sont à l’agonie,chaque année nous apprenons la fermeture d’un monastère,à Notre-Dame du Port du Salut il ne reste qu’une poignée de moines âgés,l’Abbaye de Sept-Fonts est la seule à recruter encore.
    Aucune remise en question de ces religieux,la liturgie est partout en français,pourquoi ces moines ne comprennent-ils pas que les monastères qui recrutent aujourd’hui sont dans la mouvance traditionnelle,à l’instar des dirigeants politiques ces religieux, comme tant d’autres, foncent dans le mur au non d’une fidélité à une réforme et à un concile qui ébranlent en profondeur l’Eglise fondée par Notre-Seigneur.

  2. Gilberte dit :

    Il y a 15 jours, je suis allée visiter, les parties restantes de l’abbaye de Clairvaux (réfectoire, dortoir des convers, cloître et ses galeries ) et l’exposition cistercienne au musée de Troyes. Très impressionnée par son architecture imposante, sans ornement qui conduit vers l’humilité et le recueillement mais aussi la beauté; elle témoigne du formidable élan des chrétiens vers Dieu. Heureusement il y a encore des moines qui célèbrent la permanence des abbayes en France

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »