Perepiscopus

Mgr Eychenne répond à Ariegenews

Commentaires (10)
  1. Jean-Christophe dit :

    Une femme dans les Évangiles a avorté
    Qu’à fait le Seigneur avec cette femme ?
    Il est venu le Seigneur pour nous sauver de tous nos péchés et comme il nous aime il nous rappelle nos péchés à sa manière
    Pierre en sait quelque chose
    Ah qu’à donc trouvé le soldat romain avec sa lance ?
    Ah oui de l’eau et du sang !
    Merci Seigneur de nous enseigner même quelques heures après ta mort
    Et merci Moïse de nous avoir donné le dernier commandement de Dieu
    Tu ne feras pas cuire le chevreau dans le lait de sa mère !

  2. Denis Merlin dit :

    Mgr est bien gentil, mais il faudrait qu’il répudie vraiment la morale conséquentialiste pour considérer l’essence de l’acte. On ne peut mettre sur le même plan, l’indifférence méchante au sort du pauvre et l’assassinat. Si l’indifférence conduit en enfer, combien plus l’acte ultra-violent posé contre son prochain.

    « Lc 16,19. Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de lin, et qui faisait chaque jour une chère splendide.
    Lc 16,20. Il y avait aussi un mendiant, nommé Lazare, qui était couché à sa porte, couvert d’ulceres,
    Lc 16,21. désirant se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche, et personne ne lui en donnait; mais les chiens venaient aussi, et léchaient ses plaies.
    Lc 16,22. Or il arriva que le mendiant mourut, et fut emporté par les Anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli dans l’enfer.
    Lc 16,23. Et levant les yeux, lorsqu’il était dans les tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein;
    Lc 16,24. et s’écriant, il dit: Père Abraham, ayez pitié de moi, et envoyez Lazare, afin qu’il trempe l’extrémité de son doigt dans l’eau, pour rafraîchir ma langue, car je suis tourmenté dans cette flamme.
    Lc 16,25. Mais Abraham lui dit: Mons fils, souviens-toi que tu as reçu les biens pendant ta vie, et que Lazare a reçu de même les maux; or maintenant il est consolé, et toi, tu es tourmenté.
    Lc 16,26. De plus, entre nous et vous un grand abîme a été établi; de sorte que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là venir ici, ne le peuvent pas.
    Lc 16,27. Le riche dit: Je vous supplie donc, père, de l’envoyer dans la maison de mon père;
    Lc 16,28. car j’ai cinq frères, afin qu’il leur atteste ces choses, de peur qu’ils ne viennent, eux aussi, dans ce lieu de tourments.
    Lc 16,29. Et Abraham lui dit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu’ils les écoutent.
    Lc 16,30. Et il reprit: Non, père Abraham; mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils feront pénitence.
    Lc 16,31. Abraham lui dit: S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, quand même quelqu’un des morts ressusciterait, ils ne croiront pas. »

    Traduction Fillion du site magnificat.ca Extrait de l’évangile selon saint Luc.

    Le riche était simplement indifférent au sort du pauvre Lazare. Cela l’a conduit en enfer. Comment sera traité celui qui incitera un(e) autre à tuer son enfant ?

  3. TM dit :

    Bon, et les propos sur les prêtres en couple homosexuel, ou l’ordination des femmes, c’est un résumé trop parcellaire ou bien une déformation de ses propos? Il fait mea culpa de s’être adressé à la presse sans avoir révisé l’interview avant publication, ou bien que la doctrine de l’Église ait été malmenée?

  4. Jean Ferrand dit :

    A un pasteur protestant qui défendait cette conception : tant qu’il n’a pas la conscience un être humain n’est pas une personne, j’ai posé à brûle-pourpoint cette question : quelqu’un qui dort est-il une personne humaine ? Il n’a pas su quoi répondre.

  5. Rascol dit :

    Et si on regardait un peu la poutre dans notre oeil plutôt que dans celle des évêques ?

  6. mimi dit :

    Merci Monseigneur de cette mise au point.
    Méfiez-vous de ces journalistes … et des franc-mac du coin …
    Ils savent que la prière fait reculer les résultats électoraux des athées franc-mac même bien installés dans les différents strates des collectivités locales, et ils savent qu’un évêque peut faire beaucoup pour l’intelligence des ariégeois.
    Vous êtes visé.
    Mais avec Dieu, continuez tranquillement…

  7. Observateur dit :

    Merci Monseigneur, d’avoir bien voulu dissiper le trouble de vos lecteurs. Merci à Riposte Catholique, qui publie cette rectification qui fait honneur à son auteur. Dieu soit béni pour Mgr Eychenne. Pardon, Monseigneur, pour tous les jugements hâtifs prononcés sur vous, et merci pour votre enseignement. Dieu vous garde !

    1. DUFIT THIERRY dit :

      Cet évêque ne fait qu’une légère rectification par rapport aux propos scandaleux qu’il avait tenus.
      Mais il se garde bien de dire que l’avortement est un crime abominable. Il ne rappelle pas une fois la loi de Dieu. Il ose même comparer la venue d’un enfant aux réfugiés !!! (accueillir l’enfant non désiré et le réfugié).
      Quelle folie !!!
      Cet évêque se garde bien de rectifier ses propos légitimant la contraception et allant jusqu’à approuver le péché de la chair. Mais cet évêque n’emploie jamais le mot “péché”.
      Cet évêque ne dément pas non plus ses propos sur l’ordination des femmes ou d’hommes mariés.
      Cet évêque détruit délibérément la Foi et la morale. En toute tranquillité.
      Si la situation de l’Eglise était normale un tel évêque devrait être sanctionné et démis de ses fonctions.

  8. Hervé Soulié dit :

    Dont acte…certes, mais le mal est fait.

  9. Rascol dit :

    Merci, Monseigneur, d’être venu chez nous.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »