En Une

La Messe interdite !

Commentaires (6)
  1. karr dit :

    Avec une prélature personnelle un évêque ne serait sans doute pas en mesure d’interdire les obsèques d’un prêtre dans la forme improprement intitulée “extraordinaire”!

  2. Anne Lys dit :

    Une dernière nouvelle sur le site de Rorate Coeli nous apprend que l’évêque de Trèves, devant les protestations, a fini par autoriser les obsèques de M. l’abbé Adolf Mohr dans la “forme extraordinaire”.

    Il faut noter que cette autorisation n’avait rien d’obligatoire et que, depuis le “Motu proprio” de Benoît XVI, l’évêque n’a plus à autoriser ou interdire la célébration dans le rite traditionnel, seul le curé de la paroisse pouvant, éventuellement, le faire…

    Mais Mgr Ackerman, quoiqu’ayant été élevé à l’épiscopat par Benoît XVI, se fait gloire de n’avoir jamais obéi à celui-ci et d’une attitude ouvertement “progressiste”.

    On peut se demander pourquoi Benoît XVI, qui connaissait bien le monde ecclésiastique allemand qui était le sien, l’avait choisi comme évêque.

    Sans doute ne connaissait-il de Stephan Ackermann que son rôle dans l’éradication de la pédophilie dans le clergé allemand et cela lui a-t-il paru une garantie suffisante.

    Une preuve de plus que le pape (comme tout souverain d’ailleurs) est souvent fort mal informé. Le pape François l’a constaté et a coupé les ponts avec les filières d’information de ses prédécesseurs. Malheureusement, il semble que la méthode de “contacts directs” avec les fidèles, en déjeunant à la cafétéria du Vatican avec le personnel, en se promenant dans la foule, etc., non seulement n’est pas plus efficace, mais l’est moins encore. Car même si les informateurs de ses prédécesseurs ne laissaient pas parvenir jusqu’à lui toutes les informations, au moins les recevaient-ils, alors que le petit personnel du Vatican ou les badauds qui se pressent sur son passage n’en ont guère et, en ce qui concerne le personnel du Vatican, sont évidemment facilement manipulables par des cliques et des lobbies plus puissants aujourd’hui que sous les papes précédents.

  3. boubert dit :

    c’est littéralement un scandale qu’un évêque interdise une telle célébration

  4. ch.devadder dit :

    chose promise, chose due!! qui peut on encore croire!! Respecter le dernier souhait d’un mort!!!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »