Perepiscopus

Mgr Aupetit nomme un prêtre pour conseiller les élus

Commentaires (5)
  1. joëlle dit :

    les élus sans fiche de DIEU ils on soif du pouvoir , et de l’argents ils détruises la FRANCE avec les énormes erreurs faite depuis 1981 avec ce président élu à cette époque pris c’est à vomir pour un DIEU par ce monde malade depuis des années , 99 pour cents !!!

    1. Crespin-Jaugeart dit :

      En tout cas, ce ne sont ni la grammaire, ni la conjugaison qui vous étouffent !

  2. moreau dit :

    Qui est ce curé? Qu’a-t-il écrit ? Qu’a-t-il dit ? Où s’est-il manifesté ? Où a-t-il étudié ?
    On ne sait rien ! Ce n’est pas une information !!

    1. toto dit :

      A la place de Mgr Aupetit, j’aurais plutôt nommé un exorciste.

  3. BONNET dit :

    En tant que responsable de la Manif Pour Tous dans le SUD du 92, je me suis rendu compte qu’une très large partie des élus (non gauchistes évidemment) étaient engagés avec nous.
    Lors des manifs mais aussi en prenant des candidats pro-famille sur leur liste. Ce qui a aboutit à la présence aujourd’hui de nombreux amis de la cause pro-famille dans les exécutifs locaux.

    Les Hauts de Seine sont un départements où LMPT est hyper présent. Aussi je pense que c’est cette nouvelle génération d’élus qui est demandeur.

    Je n’adhère pas à la vision des commentaires précédents qui qualifient de “pourris” tous les politiques quant on sait que AUJOURd’HUI de nombreux camarades issus du scoutisme par exemple, s’engagent en politique.

    A la personne qui demande “qui est ce curé”, je conseille d’aller à la messe à Vanves. Pour ma part, je ne suis pas dans sa ville, mais je connais bien son engagement notamment je pense à ses actions d’apostolat – service des vocations – dans les collèges et lycées du département.

    La décision de Monseigneur AUPETIT est caractéristique de l’exigence des catholiques (élus ou pas) à voir le monde politique comme “infusé par les valeurs catholiques”.

    On ne peut que se réjouir – si on est catholique évidemment – de cette soif de jeunes (le + souvent) élus à être accompagnés par un prêtre.

    Déo gratias.

    Laurent Bonnet

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »