Informations

Mgr Fellay s’exprime sur l’Année sainte

Commentaires (11)
  1. onclin dit :

    « nous appelerons enveloppement l’état d’un germe dans lequel l’élément de vie se trouve mêlé à des matériaux étrangers ou contraires. De ce point de vue, négatif, le développement sera l’effort que fait le germe pour se délivrer. Nous appelons esprit l’idée qui anime, qui informe et qui dirige le développement. »

    Mais la question est que le « germe », élément de vie, « meurt » dans la terre, donc le « germe » n’est plus l’élément de vie puisqu’il meurt. N’étant qu’un élément de mort, le germe est donc sans force de vie, il n’a donc pas à lutter contre les matériaux étrangers ou contraires, ainsi « l’esprit ou l’idée » qui l’anime n’est qu’illusion en somme, comme le panthéisme dans son immanence morbide.
    Conclusion : Le germe (panthéisme immanent) n’est rien en et par lui même.

    D’où lui vient donc « l’élément de vie » par qui la lutte est résolue ?

    La réponse se situe dans le Seigneur (Christ) par qui tout a été fait.
    (S’Paul Corinthiens 1-15 : 35 : Ce que tu sèmes ne reprend pas vie, s’il ne meurt auparavant. Et ce que tu sèmes n’est pas le corps qui sera un jour, c’est un simple grain. Mais Dieu lui donne un corps comme il l’a voulu et à chaque semence il donne le corps qui lui est propre.)

    La nature n’est qu’une splendide nature morte, nous rappelant qu’elle ne peut germer que la morte sans plus. L’œuvre de résurrection ne s’accomplissant pour elle aussi que dans le Christ notre Seigneur (S’Paul Romain 8 : 20-21 : La création en effet a été assujettie à l’apparence des choses [la germination ?] non de son plein gré, mais par la volonté de Celui qui l’y a soumise avec l’espérance, qu’elle aussi, sera affranchie de la servitude de la corruption [la mort de la plante ?] pour avoir part elle aussi à la liberté glorieuse des enfants de Dieu.)

    La force n’est que dans le Christ :(S’Paul Éphésiens 20 : « Cette force il l’a déployée dans le Christ, lorsqu’il l’a ressuscite des morts et l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux aux dessus de toute ….. »)

  2. Perret dit :

    Très belle mise au point de Mgr Fellay et qui explique le retrait du site La Porte Latine d’un sermon de l’abbé de La Rocque (à St Nicolas du Chardonnet) trop peu nuancé sur le sujet.
    Un détail cependant, mais d’importance. L’effondrement des vocations religieuses en France commence immédiatement après la 2e Guerre mondiale. Il semble que l’année 1948 précisément soit celle d’une chute brutale des vocations dans de nombreuses maisons religieuses. Le concile d’ailleurs est organisé explicitement pour redresser la barre et les schémas préparatoires (dont Mgr Lefebvre est l’un des principaux rédacteurs) avaient cet objectif.
    Le Concile provoque un effondrement sur une chute, on l’oublie trop souvent. Il y a des causes à la chute des vocations antérieures au concile qui supposent, me semble-t-il, d’étudier précisément le travail de préparation qui a été passé à la trappe suite aux manipulations de l’Alliance rhénane (voir Ralp Wijtgen, Le Rhin se jette dans le Tibre, le concile inconnu, Cèdre, 1973).
    Ne serait-il pas urgent de remettre à l’honneur le projet des pères conciliaires du Coetum internationalum Patris qui voulaient que le concile soit l’occasion de mettre à l’honneur Marie mère de toute grâce et d’en préparer la proclamation du dogme ? Ils semblaient considérer que le remède à la crise était à chercher de ce côté là.

  3. DUFIT THIERRY dit :

    On a toujours plaisir à lire Mgr Fellay : c’est un langage catholique. Mgr Fellay ne dissimule pas que les temps sont dramatiques pour l’Eglise. Pour autant il n’est pas question de rompre avec Rome -Mgr Lefebvre n’avait pas rompu avec Rome même après Assise en 1986- mais il n’est pas question non plus d’accepter les erreurs de Vatican II qui conduisent à un “œcuménisme débridé, liturgie désacralisée et protestantisée, relâchement de la morale, etc” que Mgr Fellay qualifie de catastrophiques.
    La Fraternité St Pie X demeure dans la droite ligne de son fondateur : Mgr Lefebvre.

    1. Observateur dit :

      Bonjour Thierry,

      vous parlez de Vatican II, ce concile de l’Eglise qui prescrit que la messe soit dite en latin dos au peuple et que le grégorien conserve en tout la première place ? Ou parlez-vous du totem des media et des ennemis de l’Eglise, qui sert à justifier toutes les dérives ? Soyez précis s’il vous plait, l’un est un document d’Eglise, l’autre un support de guerre subversive.

      Dans ce contexte, et sans nier les problèmes qui se sont manifestés depuis l’année 1962,il me semble qu’il y a un problème qui les précède tous : c’est celui de l’obéissance à l’Eglise et de la fidélité au Christ. De ce côté-là, clairement, il y a encore dans l’Eglise des difficultés énormes.

      Le remède réside-t-il pour autant dans la désobéissance ? Ce n’était pas l’opinion des saints. L’Eglise reste fidèle à son fondateur : Jésus le Christ, Fils du Dieu Vivant.

      Fin des propos polémiques. Je reprends dans l’esprit de nos anciens échanges. Puisque je crois que nous cherchons l’un est l’autre à servir Dieu, il me semble que nous pouvons convenir de ceci :

      Nous sommes sur Terre pour nous configurer au Christ, pour être unis à Lui, pour que ce soit Lui qui vive en nous (St Paul). Par ailleurs, les fruits de la présence de Dieu sont : douceur, suavité, force, joie, espérance, longanimité… (liste dans saint Paul).

      Si nous nous retrouvons sur ce terrain, ma joie est grande,

      Croyez à mes prières et à ma sincère affection pour vous,

  4. DECOOL dit :

    Rigueur du raisonnement, sagesse de l’exposé: Merci!

  5. Xavier dit :

    Merci, Monseigneur !
    Union de prières.

  6. Legiunea dit :

    Et peut-on savoir quel est cet “éminent théologien”?
    Quelle est la source svp?

    1. Jean-Marie Vaas dit :

      L’éminent théologien est le père Pouget, prêtre lazariste, et bon connaisseur des Ecritures (Jean Guitton, Portrait de Monsieur Pouget, coll. Livre de poche chrétien, 1962, p. 183)

  7. GB dit :

    Merci Mgr FELLAY de ce message qui reste d’espoir d’un avenir meilleur

  8. Rascol dit :

    Le pape a autorisé les prêtres dissidents de la FSSPX a donner validement le sacrement de réconciliation pendant l’année sainte.

  9. Eve dit :

    Mgr Fellay a raison de dire qu’il faut suivre l’Année Sainte de la Miséricorde.
    Chacun de nous a besoin de la Miséricorde du Seigneur, alors préoccupons-nous, chacun, de nous mettre en état de demander cette grâce, ainsi nous voyant modifier notre vie, d’autres le feront aussi !

    “03 Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
    04 Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense.
    05 Oui, je connais mon péché, ma faute est toujours devant moi.” ” Psaume 50

    “14 Heureux ceux qui lavent leurs vêtements : ils auront droit d’accès à l’arbre de la vie et, par les portes, ils entreront dans la ville.
    15 Dehors les chiens, les sorciers, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et tous ceux qui aiment et pratiquent le mensonge ! ” Apocalypse chap 22

    Maranatha

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »