En Une

Les partis politiques ne sont pas vraiment des lieux de liberté

Commentaires (8)
  1. Delmau dit :

    “La politique est le domaine de la prudence”. Vérité imparable.
    L’ennui est que la politique est peuplée d’imprudents, qui le sont parce qu’irresponsables des conséquences de leurs décisions : interventions extérieures, déséquilibres économiques insolubles, abus de fonds publics, décisions irréfléchies etc.
    La politique redeviendra prudente et raisonnable lorsque les élus seront exposées à des sanctions aussi raisonnables, c’est-à-dire certaines, immédiates, et proportionnées.
    Après qu’on a subrepticement fait disparaître du Code Pénal la qualification de forfaiture, ce n’est pas demain le veille…

  2. Denis Merlin dit :

    Tant que la politique sera gouvernée par des “lois” institutionnelles qui n’ont de loi que le nom (je pense par exemple au préambule de la constitution de 1946) et qui instituent l’injustice et la culpabilité pour une catégorie historique de personnel politique et de population, la politique sera sale parce que salie dans ses principes.

    Je rappelle la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 dispose que [La loi] “doit être la même pour tous”. Ce que contredit le bloc constitutionnel actuel notamment en le préambule de 1946. Ce principe pollue bon nombre de lois et même d’au moins un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme.

    Pour l’instant le haut clergé (y compris le pape) reste muet sur cet aspect actuel du problème institutionnel.

    Je crois qu’il ne l’aperçoit même pas.

    Il fragmente donc l’humanité tout en prêchant la fraternité universelle ! “Abominatio desolationis in loco sancto”.

  3. freregris dit :

    Pensez vous , Monseigneur , que la Religion soit un espace de liberté surtout pour les religieux et religieux ?Ne me dites pas oui car je suis religieux et j’y ai vécu des choses inconcevables dans le monde et un nombre de suicides impréssionnants .

    1. Denis Merlin dit :

      Je pense souvent à vous et aux évêques. Votre liberté religieuse brimée sous prétexte d’obéissance… Le missel de saint Pie V ostracisé arbitrairement.

      Vive le respect de la liberté religieuse dans l’Église !

      Mon Frère, je pense souvent à vous et à vos frères et sœurs en religion et au martyr que doit représenter votre vie crucifiée par le haut clergé. Je suis solidaire. Je pense aux Franciscains de l’Immaculée…

  4. Betsynette dit :

    Tant que nous aurons des politiciens vereux, les lois ne seront appliquées qu’au peuple, ces soit-disant élites ne pensent qu’à se mettre de l’argent dans les poches au détriment des personnes qui travaillent, des vieux , des enfants. Je pense que le clergé en entier est fautif de ne rien dire.

  5. jpm dit :

    Pourquoi Mgr n’appliquez-vous pas ces bons conseils au fonctionnement de la CEF ? Elle diabolise et ostracise avec une onction cléricale digne d’éloge et elle couvre le fonctionnement de structures pourries telles celles sur la famille et le dialogue avec l’Islam !
    S’il vous plaît, balayez devant votre porte !

  6. toto dit :

    “Diaboliser, ostraciser ne sert à rien”
    Bien sûr que cela sert, cela oblige à chercher la dédiabolisation, comme ici à 8 mn 20 s
    https://www.youtube.com/watch?v=2eoBRjsS1Uo

    Le vote des catholiques? Bof, comme il y a plus de catholiques avorteurs que de catholiques anti-avortement c’est vite vu. Les Dix Commandements? Réponse: bof, nous sommes-dans-un-état-laïc, hic, hic, hic, hic

  7. Myriam dit :

    Bravo et merci Monseigneur ‘
    Ce titre vous va parfaitement
    Hélas pas pour tous les eveqyes ….

    Votre article est d’une telle finesse
    Chaque mot est une découverte,,,
    Et un enseignement….

    Merci de ne pas faire la politique des politiciens comme certains de vos confrères !!!! Quelle tristesse
    Leur chemin s’est obscurci ….,

    Joyeux temps de l’Avent et
    Joyeux et Saint Noel

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »